Analyses des crypto-monnaies

FOTON, la première banque crypto au monde

Caroline Dooms | il y a 4 semaines
398VUES

Qui a dit que les Initial Coin Offerings (ICOs) n’avaient plus la cote ? Si leur nombre a effectivement diminué en 2018, leur qualité semble en revanche augmenter. Dernier exemple en date avec FOTON qui se présente comme la première banque crypto au monde. Présentation.

logo de la banque FOTON, première banque crypto du monde
FOTON se présente comme la première banque crypto au monde.

Le projet FOTON

FOTON souhaite faire la passerelle entre les banques traditionnelles et les crypto-monnaies en proposant un offre globale destinée au plus grand nombre.

Comme indiqué dans le communiqué de presse daté du 3 décembre : « Les solutions de haute technologie ont permis à des millions de gens d’outrepasser les barrières bancaires traditionnelles. »

FOTON veut donc offrir une solutions bancaire complète à ceux qui ont décidé d’acheter des crypto-monnaies et de les utiliser.

La plateforme décentralisée FOTON devrait créer un écosystème global qui s’articule autour de plusieurs axes :

une banque crypto capable d’émettre des cartes virtuelles avec des portefeuilles multidevises ;

– une plateforme d’échange décentralisée qui permettra la conversion instantanée d’une part entre devises digitales comme le Bitcoin (BTC), l’Ether (ETH) ou encore le Ripple (XRP) et d’autre part de cryptodevise à monnaie fiat ;

– différents services destinés aux entreprises ;

– des partenariats avec des entreprises fintech et des centres de données afin de conserver l’historique des paiements et des transactions ;

– une blockchain propre à FOTON pour les transactions financières et le stockage de données notamment.

Andrey Pashkevich, directeur général et co-fondateur de FOTON, s’exprimait en ces termes sur le projet : « Nous créons l’écosystème qui devrait donner l’impulsion et les bases nécessaires pour que le marché des cryptomonnaies opère la transition et devienne le nouveau système financier global. »

Parmi les avantages annoncés de FOTON on notera la facilité d’usage et les frais réduits.

Aspects pratiques de L’ICO FOTON

Selon le site internet, FOTON dispose d’une adresse à Londres ainsi qu’une à Malte. C’est sans surprise que FOTON a des liens avec Malte. On le sait, l’île a fait de gros efforts sur les derniers mois pour attirer les entreprises fintech. Pour ce qui est de Londres, la place financière dynamise considérablement le secteur crypto en ce moment, y voyant une échappatoire aux conséquences néfastes du Brexit.

La pré-ICO de FOTON démarrera juste à temps pour le jour de Noël, le projet espère récolter 12 millions de dollars au minimum. Le nombre maximum de jetons est de 5 milliards et le prix initial est de 0,01 True USD (TUSD) par jeton. Pour rappel, le TUSD est un stable coin lié au dollar américain.

Le jeton de FOTON Bank s’appelle très sobrement FOTON Bank Token et sera connu sous l’acronyme FTN. L’ICO aura lieu de janvier à mars 2019. D’après le site internet de FOTON, le jeton est compatible ERC-20 et pourra être acheté au moyen de Bitcoins (BTC), d’Ethers (ETH) ou de Litecoins (LTC).

Un petit hic par rapport aux réglementations ?

pièce de bitcoin et billet d'un dollar. ICO de la banque crypto FOTON
Les crypto-monnaies font partie de l’avenir du secteur bancaire traditionnel.

Sur papier, le concept est très certainement alléchant. Néanmoins, on se demande de quelle manière FOTON s’intégrera aux réglementations existantes. On le sait, les intermédiaires financiers sont soumis à toute une série d’obligations afin de protéger notamment le consommateur. Il semble peu réaliste que le tout-venant fasse confiance à une banque crypto qui n’offre aucune garantie à l’épargnant ou à l’utilisateur.

En outre, il est probable que les banques traditionnelles finissent par offrir des services liés aux devises digitales à leurs clients lorsqu’un cadre réglementaire aura été défini. L’heure de gloire de FOTON pourrait donc bien être écourtée.

Le concept de banque crypto nécessaire pour l’adoption de masse ?

FOTON aura le mérite de présenter un projet abouti qui montre la voie à suivre pour intégrer les monnaies digitales dans la vie quotidienne. A l’heure actuelle, le grand public voit encore le Bitcoin et les altcoins comme un instrument principalement spéculatif. Ce regard évoluera au cours des prochaines années au fur et à mesure que la technologie blockchain intégrera notre quotidien.

Plusieurs plateformes de devises digitales développent d’ailleurs des services similaires. Coinbase (voir notre avis sur Coinbase) par exemple dévoilait il y a quelques jours son nouveau service « Convert » qui permet de convertir instantanément des crypto-monnaies entre elles.

Dans la même veine, eToro lançait récemment son portefeuille électronique pour répondre à une demande de ses utilisateurs qui souhaitent plus de souplesse.

Quoi qu’il en soit, l’intégration de la sphère crypto-monnaie avec les services bancaires traditionnels est une étape indispensable pour l’adoption de masse. L’offre de FOTON, bien qu’alléchante, est cependant peut-être légèrement en avance sur son temps.

Featured image source: Twitter

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.