L'actualité des coins

Les Français sont-ils prêts à percevoir une partie de leur salaire en Bitcoins ?

Amélie Amélie | il y a 7 mois
622VUES

Nous avons appris il y a quelques semaines que la société japonaise GMO permet à ses employés de toucher une partie de leur salaire en Bitcoins. Mais les Français sont-ils prêts pour la mise en place du même processus dans notre pays ? Nous avons la réponse !

Une étude intéressante

C’est un sondage réalisé par Paypite, l’une des premières crypto-monnaies françaises, qui a été réalisé par e-mailing auprès de 4,5 millions de personnes inscrites sur la base Qapa.fr et plus de 135 000 recruteurs. Cette étude a été menée les 28 et 29 mars 2018, et elle apporte des renseignements particulièrement intéressants sur l’avenir de la monnaie virtuelle en France.

Pixabay – Stux / La jeune génération est prête à faire confiance aux monnaies virtuelles.

Tout d’abord, 96 % des femmes et 98 % des hommes interrogés ont déjà entendu parler des crypto-monnaies dans notre pays, ce qui prouve que ces dernières sont devenues une réalité dans le système économique. Concernant leur utilisation, les sondés semblent plutôt enthousiastes puisque 22 % des femmes et 26 % des hommes accepteraient que leurs primes ou leur bonus soient en partie versés en monnaie numérique. Enfin, 10 % des femmes et 14 % des hommes accepteraient de percevoir 10 % de leur salaire en Bitcoins.

Ce sont évidemment les jeunes qui ont entre 18 et 30 ans qui sont les plus enclins à percevoir leur rémunération en crypto-monnaies puisqu’ils sont 33 % à envisager une prime ou un bonus en monnaie virtuelle. En revanche, les 31-45 ans ne sont que 26 %, les 46-60 ans 21 % et les plus de 60 ans 16 %.

Et ailleurs ?

En France, il semble donc que les crypto-monnaies aient bel et bien le vent en poupe, mais il va falloir attendre pour voir une rémunération de ce type dans notre pays. Tout simplement parce que le Code du travail prévoit que le versement du salaire doit être obligatoirement réalisé en monnaie fiduciaire. Il faudrait donc modifier le droit français, ce qui n’est absolument pas à l’ordre du jour.

Pixabay – Geralt / Les Français semblent majoritairement intéressés par les crypto-monnaies.

En revanche, dans des pays comme le Japon ou encore l’Australie, c’est tout à fait possible. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que c’est une entreprise japonaise qui a innové en versant une partie des salaires en Bitcoins. Peut-être un jour le droit français évoluera également en ce sens. En attendant, seriez-vous prêt à percevoir une partie de votre salaire en crypto-monnaies ?

Source :

Qapa

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.