AccueilFrank McCourt promet 100M$ pour décentraliser les médias sociaux

Frank McCourt promet 100M$ pour décentraliser les médias sociaux

McCourt finance la recherche pour le projet Liberty, qui vise à démocratiser les médias sociaux au moyen d’une base de données blockchain.

Nombreux sont ceux qui ont essayé de réformer le modèle actuel des médias sociaux, car il devient de plus en plus centralisé, avec des entreprises comme Facebook qui amassent d’énormes quantités de données pour s’accaparer le marché.

Un groupe qui tente de révolutionner le secteur est le projet Liberty, qui vise à décentraliser et démocratiser les médias sociaux à l’aide de la technologie blockchain. Actuellement, les utilisateurs se sentent enfermés dans certaines applications de médias sociaux car changer de service signifierait perdre toutes leurs connexions, mais le projet Liberty créera une base de données de relations accessible au public, donnant aux gens la liberté de changer de plateforme à volonté.

Le projet Liberty a reçu un coup de pouce hier avec le soutien du magnat de l’immobilier Frank McCourt. Bien connu pour être l’ancien propriétaire des Dodgers de Los Angeles et l’actuel propriétaire de l’Olympique de Marseille, McCourt vient de s’engager à verser 100 millions de dollars au projet Liberty.

« Nous vivons sous une surveillance constante, et ce qui se passe avec cette accumulation massive de richesse et de pouvoir dans les mains de quelques-uns, c’est incroyablement déstabilisant », a expliqué McCourt. « Cela menace le capitalisme, car le capitalisme a besoin d’une certaine équité pour survivre. »

La réponse, selon McCourt et Project Liberty, est la technologie blockchain. Le projet va construire le protocole de réseau social décentralisé (DSNP), une nouvelle infrastructure pour l’internet qui stockera nos connexions sociales sur la blockchain.

Braxton Woodham, ancien cofondateur et directeur technique de la plateforme d’analyse des médias sociaux Tap11, sera responsable de la construction du DSNP. Les trois quarts des 100 millions de dollars promis par McCourt seront consacrés à la recherche de la technologie nécessaire à l’université de Georgetown à Washington DC et à Sciences Po à Paris. Les 25 millions restants serviront à convaincre des entrepreneurs de créer des services qui exploitent la nouvelle base de données.

Le projet Liberty n’est pas la première proposition de restructuration des médias sociaux par la blockchain. Le PDG de Twitter, Jack Dorsey, a créé en 2019 l’équipe de recherche Bluesky, qui vise à créer un système de médias sociaux ouvert et décentralisé où les utilisateurs de différentes plateformes peuvent encore se connecter les uns aux autres.

Dorsey a expliqué sur Twitter plus tôt cette année : « La raison pour laquelle j’ai tant de passion pour le Bitcoin est en grande partie due au modèle qu’il démontre : une technologie internet fondamentale qui n’est pas contrôlée ou influencée par un seul individu ou une seule entité. C’est ce que l’internet veut être, et avec le temps, il le sera de plus en plus. »

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.