AccueilGoldman Sachs mise sur le Bitcoin avec un regain d’intérêt de ses clients

Goldman Sachs mise sur le Bitcoin avec un regain d’intérêt de ses clients

Le président et directeur des opérations de Goldman Sachs a constaté un regain d’intérêt pour les Bitcoins de la part des clients de la banque.

L’incursion de la banque d’investissement dans le secteur des crypto-monnaies devient progressivement plus une question de « quand » qu’une question de « si ». C’est ce qui ressort des propos du président de la banque multinationale, John Waldron.

Waldron a reconnu la tendance à la hausse de l’intérêt des clients pour le Bitcoin hier, lors d’un événement virtuel affirmant que la banque étudiait toujours la crypto-monnaie.

« La demande des clients est en hausse. Nous sommes soumis à des régulations sur ce que nous pouvons faire. Nous continuons à l’évaluer et à nous engager dans cette voie » a-t-il déclaré lors du Wolfe Virtual Fintech Forum.

Cette évolution fait suite à une enquête menée par la banque auprès de ses clients sur les actifs numériques, qui a révélé que 40 % des participants à l’enquête ont une exposition aux actifs numériques. 54 % des personnes interrogées prévoient en outre que le prix du BTC pourrait osciller entre 40 000 $ et 100 000 $.

Selon lui, la pandémie est à l’origine du saut sur le marché du Bitcoin en 2020 en raison des restrictions imposées liées à la pandémie qui ont limité les mouvements. C’est notamment ce mouvement qui a suscité l’intérêt des investisseurs.

« La pandémie a été un accélérateur significatif » a déclaré le président de la banque. « Il n’y a aucun doute dans notre esprit qu’il y aura plus de commerce numérique et (d’utilisation de) la monnaie numérique ».

Le marché des crypto-actifs a connu un rallye impressionnant à la fin de l’année dernière, dépassant le précédent sommet historique de 2017. Le Bitcoin a maintenu le cap au cours des deux premiers mois de cette année, enregistrant un record au-dessus des 58 000 $ au cours de la troisième semaine de février.

Waldron, selon un article de Reuters, a déclaré que si la banque peut fournir des services de garde pour les actifs numériques, elle ne peut pas en « être la contrepartie principale ».  Au début de la semaine dernière, la banque d’investissement a annoncé la reprise de son bureau de trading de crypto-monnaies en raison de l’activité positive récente dans l’écosystème du Bitcoin.

De plus, la banque a révélé qu’elle commencerait à trader des contrats à terme sur le Bitcoin et des contrats à terme non livrables cette semaine. Goldman Sachs a expliqué que cette initiative l’aiderait à rester en phase avec le secteur des actifs numériques qui connaît une croissance rapide.

Le rapport de Reuters précise également que la banque est en pourparlers avec la Réserve Fédérale et les régulateurs sur la manière dont elle (et les autres banques) peut traiter les actifs numériques. Les régulations autour du secteur des crypto-monnaies aux États-Unis restent obscures, même si les leaders de l’industrie et d’autres membres de la communauté des crypto-devises appellent à plus de clarté.

Une préoccupation fréquente jusqu’à présent est de savoir si l’on peut détenir la garde d’actifs numériques en vertu des lois fédérales sur les valeurs mobilières ou si cela n’est pas autorisé.