AccueilGoldman Sachs reconsidère les crypto-monnaies comme une classe d’actifs

Goldman Sachs reconsidère les crypto-monnaies comme une classe d’actifs

Un rapport à paraître de la banque d’investissement montre que les crypto-monnaies ont enregistré de solides performances cette année par rapport aux actifs traditionnels.

Goldman Sachs n’a pas toujours été favorable aux crypto-monnaies. L’année dernière, elle considérait que les crypto-monnaies n’étaient pas une classe d’actifs, pour diverses raisons, notamment parce qu’elles ne génèrent pas de flux de trésorerie comme les obligations ou de revenus par l’exposition à la croissance économique.

La banque d’investissement a ensuite fait marche arrière, en embauchant l’année dernière un vice-président des actifs digitaux et en relançant le trading des contrats à terme sur Bitcoin en mars 2021. Aujourd’hui, il semble que Goldman Sachs ait réévalué sa position sur les crypto-monnaies.

Un an seulement après avoir refusé de considérer les cryptos comme un actif, Goldman Sachs publie un nouveau rapport intitulé « Crypto : une nouvelle classe d’actifs ? ». Des pages du rapport à venir ont été partagées sur Twitter par le fondateur d’Aike Capital, Alex Kruger, samedi.

Le rapport s’ouvre sur une discussion sur la question de savoir si la crypto peut être considérée comme une classe d’actifs institutionnels en s’entretenant avec plusieurs experts de la crypto et de la finance. Michael Sonnenshein, PDG de Grayscale Investments – qui détient plus de 3% de l’offre totale de Bitcoin – était sans surprise un défenseur de la crypto, suggérant que les investisseurs étaient attirés par la rareté des actifs comme le Bitcoin comme une couverture contre l’inflation.

Le PDG de Galaxy Digital Holdings, Michael Novogratz, et le coresponsable de la stratégie de change de Goldman Sachs, Zach Pandl, ont abondé dans le même sens, tandis que le professeur d’économie de l’université de New York, Nouriel Roubini, a estimé que les crypto-monnaies ne pouvaient être considérées comme des actifs, car elles n’ont ni revenu, ni utilité, ni relation avec les fondamentaux économiques.

Le rapport présente ensuite une série de données sur les crypto-monnaies et leurs performances. Il montre que Bitcoin et Ether ont enregistré de solides performances depuis le début de l’année par rapport aux actifs traditionnels, tandis que d’autres coins comme XRP et Dogecoin ont connu des hausses encore plus importantes cette année.

La recherche de Goldman Sachs montre qu’au 19 mai, environ 70 % du Bitcoin et 85 % de l’Ether étaient détenus à profit, mais démontre également que ces actifs sont bien plus volatils que le marché boursier.

Après quelques chiffres sur l’offre et la distribution de Bitcoin et d’Ethereum, le rapport définit certains termes clés de la crypto-monnaie et fournit des détails sur les principaux coins, notamment Cardano, Polkadot, Internet Computer et Algorand.

Enfin, Goldman Sachs explique comment acheter et transférer des Bitcoins, ainsi que la cryptographie qui sous-tend les transactions en Bitcoins.