L'actualité des coins

Google fait l’objet d’une poursuite judiciaire en Russie après l’interdiction des publicités liées aux crypto-monnaies

Tiana | il y a 6 mois
808VUES

Un procès a été intenté contre Google en Russie après que la société a annoncé des restrictions sur les annonces liées aux devises numériques. L’entrepreneur Vladimir Orehov a demandé une compensation de 2 milliards de roubles à Google. Il a indiqué que l’interdiction ne lui permettra pas d’investir dans des projets cryptographiques.

Source : Wikimedia Commons. Google fait l’objet d’une poursuite judiciaire après les restrictions sur les annonces liées aux devises numériques.

Des opportunités d’affaires gâchées par la décision de Google

La décision de Google d’imposer des restrictions sur les publicités liées aux devises virtuelles a déclenché une action en justice en Russie. Un homme d’affaires russe a déposé une plainte contre le groupe américain basé dans le pays, rapporte Vedomosti. Vladimir Orehov estime qu’il manque aujourd’hui d’opportunités d’affaires et peut perdre de l’argent. Il a insisté pour recevoir une compensation à hauteur de 2 milliards de roubles, ce qui équivaut à 35 millions de dollars.

L’entrepreneur russe a dit vouloir être indemnisé pour le dommage moral causé par cette interdiction. La plainte a été déposée auprès du tribunal de Zamoskvoretche. Son attaché de presse a confirmé que la réclamation avait été enregistrée le 15 mars. Plus tôt la semaine dernière, Google a annoncé prévoir de restreindre les annonces promouvant les crypto-monnaies et les contenus liés aux ICO. Ces nouvelles règles devraient être mises en place d’ici juin 2018. Cette décision intervient quelques semaines après que Facebook a publié un communiqué interdisant les annonces cryptographiques.

Découvrez ci-dessous une vidéo en anglais relayant l’annonce de Google :

La Russie ne devrait pas suivre Google

Les nouvelles sur l’action en justice à Moscou arrivent après les appels de la Douma contre la restriction des annonces liées aux devises numériques. Mikhail Emelyanov, vice-président de la commission de la législation parlementaire, pense que l’interdiction de ces publicités n’est pas une bonne initiative. Même s’il se méfie des crypto-monnaies, le législateur estime que les gens devraient être libres de choisir.

Source :

NewsBitcoin