Analyses des crypto-monnaies L'actualité du bitcoin (BTC)

Les grandes banques veulent ralentir la progression du Bitcoin

Audy Audy | il y a 2 années
956VUES

Les voies de ceux qui, traditionnellement, ont le monopole de l’argent, des banques et des gouvernements commencent à s’élever contre le gain de popularité que connait le Bitcoin. Les déclarations négatives récentes des grandes banques et la répression gouvernementale des devises numériques et des ICO observées un peu partout dans le monde peuvent être considérées comme des contre-offensives face au Bitcoin. En effet, le Bitcoin a toujours eu le potentiel pour devenir une monnaie libre et hors de contrôle des grandes banques et des gouvernements.

Les préoccupations des institutions traditionnelles

Il ne faut donc pas être surpris quand les banques, comme JP Morgan, affirment leur antipathie envers le Bitcoin. D’autant plus que si l’adoption du Bitcoin devient massive, cela signifiera la fin des grandes banques et des institutions financières traditionnelles. Il en va de même pour les gouvernements. Une monnaie décentralisée enlève des mains du gouvernement une grande partie de son pouvoir. Alors qu’un gouvernement cherche à garder un contrôle total sur la monnaie à l’intérieur de ses frontières. Les taxes et les règlementations monétaires sont des outils puissants utilisés par les gouvernements pour limiter le potentiel du Bitcoin.

Avec une monnaie numérique qui fonctionne correctement, les grands gouvernements perdront les bénéfices obtenus grâce à l’impression des billets, et ils perdront, par la même occasion, la capacité de contrôler l’économie nationale. Pour le secteur bancaire, perdre la capacité de gérer l’argent qui circule entre les banques centrales et l’économie de marché marquera la fin de l’économie monétaire traditionnelle.

Ces craintes sont-elles fondées ?

Au final, ces craintes peuvent sembler bien trop fortes. En effet, bien que le Bitcoin commence à concurrencer l’économie monétaire traditionnelle, il ne restera qu’un système monétaire supplémentaire et ne sera jamais un système de remplacement. Selon Apostolos Pittas, professeur adjoint d’économie à l’université LIU Post : « La monnaie numérique, comme le Bitcoin, contribue à adoucir le processus de prêt bancaire. En 2007-2008, pendant la crise financière, le crédit s’est asséché lorsque les banques ont cessé de prêter. Avec une monnaie numérique comme le Bitcoin, les prêts sont décentralisés et peuvent se poursuivre normalement. Ce qui permet à l’argent d’atteindre ceux qui en ont besoin. »

Ajoutez un commentaire

2 Commentaires

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.