AccueilIBM et Nomura Research veulent recycler le plastique via la blockchain

IBM et Nomura Research veulent recycler le plastique via la blockchain

Dans le cadre d'une initiative lancée en avril, IBM Japon et Mitsui Chemicals ont élaboré un cadre pour l'utilisation de la blockchain dans le traçage des déchets plastiques.

Les sociétés IBM Japan, Mitsui Chemicals et Nomura Research Institute (NRI), basées à Tokyo, ont formé un consortium qui cherche à déterminer la meilleure façon d'utiliser la technologie blockchain pour assurer un recyclage sûr du plastique.

Un communiqué de presse de Nomura indique que le consortium vise à créer un groupe de circulation des ressources durables, avec un partage des connaissances destiné à faire progresser les efforts de collaboration en matière de gestion du plastique. Selon le communiqué, l'un des principaux objectifs de ce nouveau partenariat est d'explorer comment la traçabilité du plastique peut contribuer au processus de recyclage.

À cette fin, les équipes d'IBM Japon et de Mitsui Chemicals ont commencé à travailler sur l'utilisation de la technologie blockchain pour tracer efficacement les matières plastiques tout au long de la supply chain, y compris dans les entreprises de recyclage. Les deux entreprises ont maintenant rejoint l'Institut de recherche Nomura au sein d'un consortium dont l'objectif est d'intensifier les efforts en faveur d'un recyclage approprié.

Le groupe a également pour objectif d'encourager d'autres acteurs à se joindre à l'initiative, en mettant en place un programme d'incitation visant à promouvoir une contribution plus large au recyclage de la part du grand public et des entreprises établies dans le monde entier.

Dans le cadre de son rôle au sein du consortium, IBM Japon cherchera à supporter le développement d'une plateforme blockchain pour fournir un enregistrement immuable de la traçabilité des plastiques, tandis que Mitsui Chemicals s'appuiera sur sa connaissance approfondie du secteur chimique pour contribuer à un recyclage approprié. 

Nomura s'efforcera de relever les défis sociaux associés à l'industrie de la gestion des ressources critiques, ajoute l'annonce.

La nouvelle collaboration entre IBM Japon/Nomura/Mitsui suit de près une autre initiative d'IBM visant à réduire les déchets dangereux. L'entreprise s'apprêterait à s'associer à Mitsubishi Heavy Industries (MHI) dans le cadre d'un projet basé sur la blockchain visant à réduire la quantité de dioxyde de carbone rejetée dans l'atmosphère.

Ces efforts ne sont que la partie émergée de l'iceberg, étant donné que le monde a un long chemin à parcourir pour lutter contre le changement climatique. Les scientifiques avertissent déjà que les conséquences pourraient être catastrophiques.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.