AccueilIBM se joint à un constructeur automobile et une banque dans un projet de portefeuille blockchain

IBM se joint à un constructeur automobile et une banque dans un projet de portefeuille blockchain

IBM a rejoint le fabricant automobile ZF Friedrichshafen et la banque d’investissement UBS dans le but de construire et de développer un système de paiement mobile basé sur la technologie blockchain pour l’industrie automobile. Annoncé mardi dernier au Salon de l’automobile de Francfort, le partenariat vise à mettre au point une méthode permettant aux véhicules sans conducteur d’autoriser automatiquement les paiements. La plateforme agira également comme opérateur numérique pour les véhicules du futur.

https://www.youtube.com/watch?v=jw6gaEDpOkM

Car eWallet, l’assistant intelligent pour les voitures du futur

« Car eWallet est un assistant numérique innovant pouvant s’intégrer dans une voiture qui permet des paiements sûrs et pratiques même en déplacement. De plus, il peut également effectuer d’autres tâches, comme l’ouverture du coffre ou des portes », a déclaré le consortium dans un communiqué. Selon les entreprises concernées, l’utilisation de la technologie blockchain empêchera le besoin d’avoir un fournisseur tiers ou un centre de calcul pour traiter les transactions et les commandes. Elle permettra plutôt un « enregistrement de données fiables et immuables. »

Une innovation qui ouvre de nouvelles perspectives pour les constructeurs automobiles

La banque ZF Friedrichshafen a d’abord annoncé le système « Car eWallet » en janvier, promettant alors de développer un système de paiement pour faciliter la tarification des voitures électriques. À l’époque, ZF prévoyait que « Car eWallet » faciliterait un système de partage de voiture, tout en assurant une livraison plus sécurisée des colis en jetant des objets directement dans le coffre d’une voiture. IBM, quant à lui, devrait maintenant utiliser son infrastructure en blockchain pour développer un système sécurisé qui peut mener à bien toutes les opérations requises. Cette infrastructure permettra également de montrer aux utilisateurs des informations autorisées qui sont pertinentes pour leurs véhicules et effectuer des transactions en temps réel.

Dans l’ensemble, cette innovation arrive à point nommé pour l’industrie automobile qui explore de nouvelles applications potentielles avec la technologie blockchain. D’ailleurs, en mai dernier, Toyota a annoncé qu’elle essaierait de développer une infrastructure blockchain. Ceci dans le but d’appuyé le développement de « technologies autonomes » pour la surveillance de la sécurité des passagers et la prévention de la fraude, entre autres.

Tags:
Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.