L'actualité des coins

Les investisseurs de Bitcoin vietnamiens font face à des poursuites judiciaires

Tiana Tiana | il y a 10 mois
641VUES

La banque centrale du Vietnam a appliqué des lois qui interdisent l’émission et l’utilisation de Bitcoin. Cette devise numérique est toujours considérée comme une monnaie illégale dans le pays. Cette institution n’autorise pas le paiement via cette technologie. D’ailleurs, le gouvernement vietnamien a refusé d’inclure la crypto-monnaie parmi les moyens de paiement légaux. Seules les méthodes approuvées par l’autorité du pays sont permises.

Si vous souhaitez en savoir plus, voici une vidéo donnant davantage de détails :

Comme indiqué par la CCN en octobre, les cadres juridiques récemment mis à jour n’autorisent que les paiements par chèque, en espèces et par carte bancaire. Les crypto-monnaies sont donc interdites au Vietnam sous peine d’une poursuite judiciaire et d’amendes.

Les utilisateurs sont soumis à des poursuites

Le Bitcoin est au vu de la loi considéré comme un moyen de paiement illégal. La banque centrale du pays a également rappelé les poursuites à l’encontre des entreprises qui se livrent à l’émission, à la fourniture ou à l’utilisation du Bitcoin et des autres devises numériques. Si au début de l’année, l’autorité vietnamienne avait juste menacé les acteurs de ce secteur, désormais, c’est devenu une réalité.

Source : Pixabay

À l’époque, la banque centrale avait  déclaré qu’à partir du 1er janvier 2018 l’émission ou l’utilisation de moyens de paiement illégaux, y compris le Bitcoin et les autres devises virtuelles, peuvent faire l’objet de poursuites judiciaires, conformément à l’article 206 du code pénal 2015.

Une amende de 9 000 dollars pour le non-respect de cette loi

L’interdiction du Bitcoin au Vietnam s’est fait ressentir ces derniers temps. Avant les poursuites, les détenteurs de Bitcoins seront passibles d’une amende de 9 000 dollars. Peu d’utilisateurs s’attendent à ce que la banque centrale vietnamienne mette en place un dispositif aussi extrême.

Cette décision est d’autant plus surprenante lorsqu’on sait que le Premier ministre du pays, Nguyen Xuan Phuc a approuvé un plan visant à légaliser le Bitcoin et les autres crypto-monnaies en août 2017.

Source :

CCN