L'actualité des coins

Janvier, un mois traditionnellement mauvais pour les crypto-monnaies

Joachim Joachim | il y a 10 mois
2.94KVUES

Les investisseurs actifs sur les marchés des crypto-monnaies depuis plusieurs années et quelque peu attentifs l’ont remarqué : au mois de janvier, on assiste traditionnellement à une correction plus ou moins marquée sur l’ensemble du complexe. Si l’édition 2018 s’est manifestée un peu plus tard que celle des années précédentes, nous sommes en plein dedans.

Sur les marchés classiques, on appelle ça la saisonnalité. Par exemple, si vous investissez sur les marchés actions français, c’est traditionnellement en avril que la performance est la meilleure, tandis que c’est en septembre que vous risquez le plus de voir la valeur de vos titres baisser. Sur le marché de l’or, le métal précieux a tendance à s’apprécier le plus en janvier et en septembre, tandis que c’est en mars qu’il baisse davantage.

Si des facteurs concrets permettent d’expliquer cette saisonnalité sur les marchés actions (anticipations et publications des résultats des entreprises) ou sur le marché de l’or (périodes d’achats d’or en Inde et en Chine), sur les crypto-monnaies il est beaucoup plus difficile d’expliquer cette tendance pourtant indiscutable. Euphorie de fin d’année suivie par une correction ? Période qui coïncide dans certains pays avec la déclaration des impôts (fin janvier) ? Prophétie auto-réalisatrice (à force de connaître des corrections en janvier, les investisseurs s’y préparent en vendant des monnaies et, de ce fait, les matérialisent) ? Difficile à dire.

Crypto-monnaies qui tanguent en janvier : les précédents

Actuellement, Bitcoin se négocie autour des 11 000 $ après avoir atteint presque 18 000 dollars le 6 janvier. Cela correspond à une baisse d’environ 38 %. À combien se sont élevées les corrections précédentes ?

Correction de janvier 2017

Le 5 janvier, BTC s’échangeait à presque 1200 $. Le 7 janvier on était autour des 830 $. Après un rebond, une nouvelle baisse précipita la crypto-monnaie vers les 750 $ (correction de… 38 %). En fin d’année, Bitcoin flirtait avec la barre des 20 000 $…

Correction Bitcoin de janvier 2016

Le 8 janvier 2016, Bitcoin dépassait les 460 $. 10 jours plus tard, il ne valait plus que 360 $, pour ensuite se redresser lentement (correction d’environ 22 %).

Correction de janvier 2015

La correction du premier mois de l’année 2015 commença très tôt, le prix de Bitcoin était déjà sur une pente descendante après un plus haut d’un peu plus de 450 $ à la mi-novembre. En janvier 2015 Bitcoin démarrait le mois à environ 320 $. Le 14 janvier, il avait chuté jusqu’à environ 170 $ (correction de +- 45%).

Beaucoup n’ont pas vu venir le crash de janvier 2018

De nombreux investisseurs ont pourtant été pris par surprise, dont moi. Tout d’abord, le crash a eu lieu en retard par rapport à l’année dernière. Et vu que l’on avait déjà connu une grosse correction fin décembre, certains ont cru que la déculottée de janvier était un peu en avance. Il faut aussi relever les messages contradictoires des autorités coréennes. Ils n’aident pas, et de plus ils sont parfois relayés de façon erronée par certains grands médias (de l’interdiction du trading anonyme, on nous annonçait l’interdiction pure et simple du trading, ce qui n’a évidemment rien à voir). La Chine continue également de prendre des mesures contre les cryptos, cette fois en forçant la main aux mineurs pour qu’ils déguerpissent.

Le verre à moitié vide ou à moitié plein

Peu importe l’explication, cette correction est bien réelle. Mais on peut la voir de deux façons :

  1. Il s’agit d’une catastrophe, la valeur de mes investissements a chuté (et la pilule est particulièrement difficile à avaler pour ceux qui ont acheté à des niveaux élevés).
  2. Il s’agit d’une opportunité, je peux passer à l’achat et profiter de valorisations très basses.

Les investisseurs chevronnés dans les crypto-monnaies ont tendance à voir le verre à moitié plein, tandis que les nouveaux voient le verre à moitié vide. Ce qui est compréhensible vu que les premiers en ont connu d’autres, tandis que les seconds sont littéralement terrorisés (voici comment survivre à votre première correction BTC).

Il est vrai que la mort de Bitcoin a été décrétée à de moult reprises. La bête a toujours fini par se relever, plus forte que jamais. C’est pourquoi les vieux de la vieille ont une confiance inébranlable dans le marché, qui pourrait être un jour fatale (voir la fable du garçon qui criait au loup).

En conclusion

Les corrections sévères sont régulières sur le marché des crypto-monnaies, particulièrement en janvier. Il n’y a donc pas lieu de s’alarmer outre mesure à propos de la correction que nous sommes en train de connaître, qui pourrait se poursuivre. Après tout, le marché a connu une croissance indécente durant le mois de décembre. À moins que des États prennent des mesures contraignantes, le marché devrait se stabiliser.

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.