HomeUn journal chinois appelle à une politique de « tolérance zéro » pour tous les échanges de Bitcoin

Un journal chinois appelle à une politique de « tolérance zéro » pour tous les échanges de Bitcoin

octobre 5, 2017 By Audy R.

L’agence de presse officielle chinoise a publié une déclaration condamnant la monnaie virtuelle comme un outil utilisé par le milieu criminel pour échapper aux poursuites du gouvernement. L’agence a déclaré que les autorités de régulation doivent prendre une position plus dure contre l’utilisation des crypto-monnaies pour prévenir la criminalité, bien que certaines des réglementations proposées semblent indiquer une certification potentielle pour les échanges de Bitcoins.

Xinhua n’est pas satisfait du cadre réglementaire actuel

Xinhua vient de publier une déclaration demandant aux autorités de régulation chinoises d’adopter une politique de « tolérance zéro » pour toutes les infractions liées aux crypto-monnaies. Il est important de noter que Xinhua est l’agence de presse officielle du gouvernement chinois et son directeur siège au Comité central du Parti communiste chinois. Xinhua a ajouté que les fonctionnaires doivent agir avec une « poigne de fer ». En effet, les autorités de régulation chinoise ont déjà émis une interdiction complète et intégrale des ICO. Ainsi, les startups chinoises ne peuvent plus mobiliser des fonds en utilisant ce modèle précis de collecte de fonds et les investisseurs ne sont plus en mesure de contribuer aux ICO étrangères.

Xinhua demande un renforcement des réglementations

Toutefois, Xinhua fait encore remarquer qu’il existe de nombreux utilisateurs chinois de crypto-monnaies qui tenteront de contourner les règlementations imposées en utilisant des plates-formes d’échanges basées à l’étranger, comme au Japon, en Corée du Sud et ailleurs en Europe et aux États-Unis. Xinhua estime donc qu’il reste encore des « vides réglementaires » qui méritent l’attention du gouvernement. « Il existe encore des vides dans la réglementation qui régie les crypto-monnaies, ce qui doit obliger les gouvernements à accorder suffisamment d’attention à la réglementation dès que possible », ajoute le journal. Xinhua poursuit en appelant à des mesures réglementaires ciblées et rigoureuses, notamment l’obtention d’une licence, la présence d’une politique stricte LAM/KYC et l’existence de limites de transaction.

Tags: