L'actualité des coins

JP Morgan devient la première banque à créer sa propre crypto-monnaie

Avatar Frédéric Jean | il y a 1 mois
610VUES

La banque JP Morgan Chase est devenue cette semaine la première banque au monde à lancer sa propre crypto-monnaie, le JPM Coin.

Il s’agit d’un “stable coin”, c’est à dire qu’il repose sur la technologie Blockchain, tout comme les autres crypto-monnaies, mais est indexé sur le dollar.

L’objectif est d’utiliser ce JPM Coin dans le cadre de transferts d’argent instantanés entre des comptes institutionnels, de grands investisseurs, d’autres banques, et de grandes entreprises clientes de JP Morgan.

Les transferts de fonds entre particuliers ne sont pour l’instant pas concernés par l’utilisation du JPM Coin.

La plus grande banque américaine en termes d’actifs sous gestion, et la première au monde par capitalisation boursière, s’affiche en tant que pionnière en se lançant avant tous ses concurrents dans l’utilisation des crypto-monnaies pour améliorer les services financiers.

Rappelons que Goldman Sachs hésite quant à elle depuis plusieurs mois à se lancer dans le trading sur les crypto-monnaies, mais le krach des crypto-monnaies en 2018 semble avoir relégué ce projet au placard. De son côté, Fidelity a annoncé en octobre dernier la création d’une filiale consacrée aux services de conservation de crypto-monnaies.

« Le JPM Coin n’est pas de l’argent en soi. Il s’agit d’un token représentant les dollars des États-Unis détenus dans des comptes spécifiques de JPMorgan Chase N.A. En résumé, un JPM Coin a toujours une valeur équivalente à un dollar américain. Lorsqu’un client envoie de l’argent à un autre via la Blockchain, les JPM Coins sont transférés et échangés instantanément pour un montant équivalent en dollars américains, ce qui réduit le temps de règlement habituel » explique la banque.

Les 4 étapes d’une transaction en JPM Coin

Le fonctionnement du JPM Coin est assez simple, et peut se décrire en quatre étapes :

Etape 1 : Le client dépose de l’argent sur un compte dédié et est crédité d’un équivalent en JPM Coins.
Etape 2 : Les JPM Coins sont utilisés pour des transactions sur la Blockchain avec d’autres clients de JP Morgan.
Etape 3 : Les détenteurs de JPM Coins les échangent ensuite contre des dollars chez JP Morgan.

JP Morgan tient cependant à préciser que si elle croit au potentiel de la technologie blockchain et à ses applications dans le domaine de la finance, elle reste très critique envers les crypto-monnaies en tant qu’actifs financiers ou monnaies d’échange
:

« Nous avons toujours cru au potentiel de la technologie Blockchain et nous soutenons les crypto-monnaies tant qu’elles sont correctement contrôlées et réglementées. En tant que banque réglementée à l’échelle mondiale, nous pensons que nous avons une opportunité unique de développer cette capacité de manière responsable sous la supervision de nos régulateurs » explique JP Morgan, ajoutant que « le transfert de fonds entre différentes parties sur une Blockchain nécessite l’utilisation une devise digitale, c’est pourquoi nous avons créé le token JPM ».

Une utilisation très limitée dans un premier temps

JP Morgan n’a pas fait la lumière sur tous les détails de la technologie utilisée. Il s’agirait d’une Blockchain fonctionnant sur un principe de permission, c’est à dire avec un accès restreint aux membres autorisés. Une Blockchain non publique en somme.

Autre détail important, les JPM Coins seront émis sur Quorum, une version privée de la Blockchain Ethereum que JP Morgan a développée, et devraient être « utilisables sur tous les réseaux Blockchain standards », ce qui signifie que le JPM Coin pourrait sérieusement concurrencer les actuels stable coins, non exempts de défauts.

Toutefois, à ce stade, le JPM Coin ne serait encore qu’un prototype, qui entrera bientôt en production, et sera dans un premier temps testé avec un petit nombre de ses clients institutionnels, avant d’étendre progressivement l’utilisation au cours de l’année 2019, n’excluant pas que les particuliers soient également concernés au final.

Le JPM Coin peut-il mettre le Ripple en danger?

De nombreuses institutions financières recherchent des solutions pour améliorer les transferts de fonds, et s’affranchir des délais habituels de règlement-livraison et de compensation entre banques.

A ce propos, un certain nombre de banques testent la solution de Ripple et de son token XRP, pour accélérer les virements internationaux jusqu’à tendre vers le temps réel, contre 3 jours pour les transactions passant par le réseau interbancaire Swift.

Sans surprise, le patron de Ripple, Brad Garlinghouse, a immédiatement critiqué l’initiative de JP Morgan sur Twitter :

« Comme prévu, les banques changent de ton sur la crypto. Mais ce projet JPM passe à côté de l’essentiel : introduire un réseau fermé aujourd’hui revient à lancer AOL après l’introduction en bourse de Netscape » a-t-il raillé, estimant que « les coins de banque ne sont pas la solution. »

Quoi qu’il en soit, la création de ce JPM Coin constitue un précédent qui pourrait inspirer d’autres banques, ce qui remettrait largement en question l’utilité du Ripple, qui tente de séduire les institutions financières en se positionnant comme une alternative moderne au réseau SWIFT…

Ajoutez un commentaire

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.