L'actualité des coins

Kim Dotcom annonce le crash des monnaies traditionnelles. Provoc ou génie ?

Victoriabriano | il y a 1 mois
478VUES

Malgré les sécheresses, les cryptomonnaies en 2018 ont vu leur popularité s’accroitre. Le rallye du Bitcoin fin 2017 aura eu le mérite de capter une fois pour toutes l’attention du grand public. Certains papes de la FinTech annoncent une ère financière nouvelle. Les devises traditionnelles sont-elles vouées à l’extinction ? Rien n’est moins sûr.

Messie 3.0 et règne des cryptomonnaies

C’est via Twitter que Kim Dotcom, fondateur de Megaupload, a annoncé l’effondrement prochain du dollar recommandant à ses disciples de se réfugier dans les cryptomonnaies et l’or.

Certes, l’économie US n’est pas à proprement parler florissante mais cette annonce a plus le caractère d’une provocation que celle d’une réelle prise de position.

Économie en crise cherche cryptomonnaie désespérément

Beaucoup de pays traversent actuellement une crise économique importante voire grave et les cryptomonnaies s’invitent à la table des débats. On l’a constaté récemment au Vénézuela avec sa crypto-monnaie nationale, le Petro. Autre exemple récent, les investissements massifs en Bitcoin depuis la Turquie suite à l’effondrement de la lire turque.

Qu’en est-il donc d’un crash prochain du dollar ? Certes, le déficit des États​-Unis a de quoi donner le vertige et l’économie globale pourrait en prendre un coup. De là à dire qu’une possible chute du dollar ferait tomber toutes les monnaies traditionnelles, notre ami Kim prend un fameux raccourci. Les partenariats entre l’Asie et l’Europe sont désormais bien établis et la Chine mène la danse. Il faudrait donc un solide effet de panique pour que les monnaies classiques s’effondrent comme des dominos. Néanmoins, un investisseur prudent saura diversifier son portefeuille et y intégrer les cryptomonnaies. Si cela vous intéresse, vous trouverez de nombreuses ressources utiles pour investir sur la plateforme d’échange eToro.

Quoi qu’il en soit, comme le disait récemment Brian Armstrong, CEO de Coinbase non sans humour : il faudra encore un certain temps aux États-Unis avant d’acheter son café Starbucks avec des Bitcoins ! En revanche, il reconnaît que les économies en crise offrent un terreau favorable pour les cryptomonnaies.

Espoir de cohabitation ?

A défaut de pouvoir contenir le raz-de-marée cryptomonnaie, les États n’ont donc plus qu’à surfer sur la vague. Au lieu de se concentrer sur un contrôle toujours plus coercitif, ceux-ci devraient maintenant plus que jamais recueillir l’adhésion de leurs citoyens afin que ceux-ci continuent à payer des impôts et autres contributions. C’est actuellement tout le budget d’un État qui peut être mis en danger par l’adoption brutale des cryptomonnaies. Ceci dit, le marché des cryptomonnaies est encore balbutiant et il serait donc préjudiciable pour la stabilité du secteur que celles-ci soient adoptées massivement de façon trop prématurée. Tout vient à point à qui sait attendre.