AccueilLa Banque centrale du Brésil considère une CBDC comme une option viable

La Banque centrale du Brésil considère une CBDC comme une option viable

La Banco Central do Brazil (Banque centrale du Brésil) évalue sérieusement les avantages d’une monnaie digitale de banque centrale (CBDC)

Des rapports en provenance du Brésil montrent que la Banque centrale est en train de jeter les bases d’une CBDC. Cela fait suite à une annonce officielle qui a révélé que la banque avait déjà mis en place un comité dont l’objectif principal serait d’étudier l’espace crypto dans le pays.

L’équipe compterait 12 membres dans un groupe intergouvernemental dont l’objectif sera d’évaluer en profondeur la manière dont la CBDC peut être intégrée à l’écosystème national des paiements. En outre, le groupe a également été chargé de déterminer l’impact que la CBDC pourrait avoir sur la société et l’économie du pays.

Les rapports précédents indiquent que le pays dépense environ 90 milliards de R$ (16 milliards de dollars) pour s’assurer qu’il dispose d’une réserve fonctionnelle de papier-monnaie en circulation. Cette somme se traduit par environ 2 % du produit intérieur brut (PIB) du pays.

La Banque centrale a formé le groupe afin qu’il évalue l’option de la CBDC et calcule combien d’argent serait économisé en mettant en œuvre l’option de monnaie digitale. Cela aidera la banque à évaluer si et comment cette option sera bénéfique pour l’économie.

Dans une déclaration, Rafael Sarres de Almeida, responsable des technologies de l’information de la Banque centrale du Brésil, a expliqué : « Le sujet des monnaies digitales abordé par les banques centrales est à l’ordre du jour des recherches de nombreuses banques centrales depuis un certain temps. Cependant, cette année, l’accent a été mis sur une approche plus pratique ».

M. Sarres a ajouté que la Chine était déjà dans la phase finale de ses discussions sur les monnaies digitales.

Comme l’a fait remarquer M. Sarres, le Brésil cherchera à rejoindre la Chine et d’autres nations qui ont soit annoncé, soit prévu de mettre en œuvre des projets financiers similaires. Il est encore trop tôt pour spéculer sur la manière dont cela se passera, mais la plupart des facteurs montrent que c’est une trajectoire positive.

Au début de cette année, en mai, l’exchange américain de transfert de fonds Ripple a rencontré des responsables de la Banque centrale du Brésil dans le cadre d’une réunion à huis clos.

La banque a rapporté que son président Robert Neto avait eu une session de vidéoconférence avec quatre cadres des Ripple Labs, dont le PDG Brad Garlinghouse.  On sait peu de choses sur le déroulement de cette réunion, mais elle a été qualifiée de discussion de « questions institutionnelles ».

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.