HomeLa Banque de France teste avec succès l’euro digital basé sur la blockchain

La Banque de France teste avec succès l’euro digital basé sur la blockchain

mai 21, 2020 By Benson Toti

La Banque de France et la Société Générale ont collaboré, cette dernière ayant émis des obligations d’une valeur de 40 millions d’euros sous forme de tokens de sécurité, dont le règlement a été effectué en euros digitaux.

La banque centrale de France a révélé qu’elle avait testé avec succès sa monnaie digitale basée sur une blockchain.

Un communiqué de presse du régulateur bancaire a annoncé que le test était une entreprise commune entre la Banque de France et la Société Générale – une des principales banques d’investissement françaises.

Il est rapporté que la Société Générale a utilisé avec succès la plateforme pour émettre des obligations sous forme de tokens de sécurité, avant de procéder au règlement du montant en euros digitaux pour la première fois.

L’émission et le règlement des tokens ont marqué la première fois qu’une transaction financière était émise en utilisant la technologie blockchain.

La banque d’investissement a émis 40 millions d’euros (environ 44 millions de dollars US) d’obligations sécurisées. La Société Générale a ajouté dans un communiqué que « l’expérimentation a été réalisée de bout en bout en utilisant des infrastructures de type « blockchain » », et qu’il s’agissait d’une démonstration de « la faisabilité du règlement et de la livraison digitale de titres financiers dans la monnaie digitale de la Banque Centrale (CBDC)… ».

L’opération a été précédée d’une émission de 100 millions d’euros sur la même infrastructure de la blockchain. Selon la banque d’investissement, la transaction « scelle une nouvelle étape dans le développement de la plateforme de la Société Générale Forge ». La société a déclaré que Forge est un projet destiné à promouvoir de nouvelles activités de marché qui seront basées sur la blockchain.

Elle a également ajouté que le succès de ses efforts auprès de la banque centrale constituait « une nouvelle étape » dans la mesure où celle-ci cherche à utiliser des technologies innovantes pour améliorer ses services.

La banque de France s’est engagée à mener d’autres expériences dans les semaines à venir. Ces expériences impliqueraient de nouvelles entités et seront « basées sur les dossiers » qui exposent la nécessité de tester la faisabilité de l’émission et de l’utilisation des euros digitaux pour promouvoir la réglementation interbancaire.