AccueilLa blockchain pourrait rapporter $1,76trn, dont $58bn à la France

La blockchain pourrait rapporter $1,76trn, dont $58bn à la France

octobre 16, 2020 By Carolane De Palmas

Dans un nouveau rapport intitulé Time for trust: The trillion-dollar reason to rethink blockchain sur l’impact de la blockchain dans l’économie mondiale, la société spécialisée dans le domaine de l’audit et de l’expertise comptable PricewaterhouseCoopers (PwC) estime que la technologie de la blockchain pourrait rapporter 1,76 trillion de dollars américains à l’économie mondiale d’ici 2030, dont 58,5 milliards de dollars US à la France.

L’impact économique de la blockchain dans le monde – Source = PwC

Les prévisions partagées par PwC montre que l’Asie est le continent qui bénéficiera le plus des retombées économiques de la blockchain, notamment la Chine avec 440 milliards de dollars américains.

Après la Chine, les États-Unis profiteront le plus de la technologie de la chaîne de blocs avec 407 milliards de dollars américains. L’Allemagne, le Japon, le Royaume-Uni, l’Inde et la France ajouteront plus de 50 milliards de dollars américains à leurs économies d’ici 2030.

Alors que la blockchain est la technologie sous-jacente de quasiment toutes les crypto-devises, elle va va bien plus loin dans ses cas d’utilisation 

« La technologie de blockchain a longtemps été associée aux crypto-monnaies, comme le Bitcoin, mais elle a tellement plus à offrir, en particulier dans la façon dont les organisations publiques et privées sécurisent, partagent et utilisent les données » explique Steve Davies, Directeur mondial, blockchain et partenaire de PwC UK.

D’après l’entreprise d’audit, il y a cinq domaines d’application clés de la blockchain qui joueront un rôle de plus en plus significatif dans l’économie mondiale :

  1. Le traçage et le suivi de la provenance des produits et des services
  2. Les paiements et les services financiers
  3. La gestion des identités
  4. Les contrats et les règlement des litiges
  5. L’engagement des clients

« Les avantages pour chaque pays diffèrent cependant : les économies axées sur l’industrie manufacturière comme la Chine et l’Allemagne bénéficieraient davantage de la provenance et de la traçabilité, tandis que les États-Unis bénéficieraient le plus de son utilisation dans les domaines de la titrisation et des paiements, ainsi que dans les domaines de l’identité et des justificatifs d’identité » peut-on lire dans le communiqué de PwC.