AccueilLa Commission EU et la BCE vont étudier les risques de l’euro digital

La Commission EU et la BCE vont étudier les risques de l’euro digital

La Commission européenne (CE) va travailler avec la Banque centrale européenne (BCE) pour examiner les risques potentiels du développement et de l’émission d’un euro digital

La Commission européenne et la BCE s’associent pour examiner les inconvénients potentiels de l’euro digital. Les deux organismes de réglementation veilleront à couvrir tous les aspects avant que le projet de développement de l’euro digital ne démarre plus tard cet été.

Dans une déclaration conjointe des deux entités, mardi, il a été révélé qu’elles travailleraient ensemble pour explorer la possibilité d’émettre un euro digital en complément des solutions actuelles de paiement en espèces et en nature.

La BCE et la Commission européenne explorent la possibilité d’un Euro digital en raison de la digitalisation rapide dans le paysage des paiements et de l’émergence des paiements crypto, ajoute le rapport.

Ce partenariat permettra à la BCE et à la Commission européenne de poursuivre leurs efforts pour créer et favoriser un secteur européen de la finance digitale sain et dynamique. Il les aidera également à promouvoir un secteur des paiements bien intégré pour répondre aux nouvelles exigences en matière de paiement sur le continent.

La BCE décidera si elle lance le projet de développement de l’euro digital cet été, après la consultation publique de la semaine dernière et une période de travail préparatoire. Le projet abordera des questions cruciales de conception et de technique, et fournira à la Banque centrale européenne les outils nécessaires à l’émission d’un euro digital.

« La BCE et les services de la Commission européenne examinent conjointement (au niveau technique) un large éventail de questions politiques, juridiques et techniques découlant d’une éventuelle introduction d’un euro digital, en tenant compte de leurs mandats respectifs et de l’indépendance prévue par les traités ».

Les CBDC posent des problèmes de protection de la vie privée

Selon Euractiv, la BCE a clôturé la semaine dernière la consultation publique sur ses plans pour l’euro digital, et la plupart des personnes interrogées étaient préoccupées par les aspects de la vie privée concernant l’euro digital. 41% des personnes interrogées ont exprimé des inquiétudes quant à la confidentialité des paiements effectués avec un euro digital potentiel.

La sécurité est une autre préoccupation, 17% des personnes interrogées estimant que l’euro digital ne serait pas assez sûr. Toutefois, Fabio Panetta, président du groupe de travail sur l’euro digital et membre du directoire de la BCE, estime que l’euro digital renforcerait la résistance de la confidentialité des paiements digitaux.

Au début de ce mois, la présidente de la BCE, Christine Lagarde, a déclaré qu’elle s’attendait à ce que l’euro digital soit disponible dans moins de cinq ans.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.