AccueilLa Corée du Sud imposera les revenus crypto dès l’année prochaine

La Corée du Sud imposera les revenus crypto dès l’année prochaine

Le pays prévoit de faire payer l’impôt sur le revenu aux traders, aux mineurs et aux projets recevant une première offre de coins à partir de mars 2021

La Corée du Sud taxera les traders de crypto-monnaie, les mineurs et les premières offres de coins à partir de l’année prochaine, selon des rapports publiés dans les médias locaux.

L’agence fiscale coréenne, travaillant selon les règlements introduits par le ministère de l’économie et des finances, et le ministère des sciences et des TIC, imposera un impôt sur les ventes de crypto-monnaies et les bénéfices de minage.

Le quotidien local E Daily rapporte que les ministères sont en train de finaliser les amendements à la loi sur l’impôt sur le revenu, avec de nouvelles clauses introduites pour rendre l’imposition du crypto obligatoire à partir de 2021.

« Nous cherchons des moyens d’imposer les plus-values ou d’autres formes d’impôts sur les bénéfices réalisés par les investisseurs nationaux et étrangers en utilisant des crypto-monnaies », a déclaré un responsable du ministère, cité par le quotidien.

Un fonctionnaire du ministère de l’information et de la technologie a déclaré que les amendements à la loi fiscale visent les transactions crypto « lorsqu’une entité réalise un revenu ». Les ministères espèrent que ces clauses fonctionneront comme les lois sur les valeurs mobilières, où seules les transactions rentables seront taxées.

E Daily note que « les investisseurs ne paient pas d’impôt sur le revenu en Corée, même s’ils gagnent de l’argent grâce à des transactions crypto comme le Bitcoin ».

En 2017, le gouvernement sud-coréen a revu sa loi fiscale pour y inclure les crypto-monnaies. Cependant, la réglementation n’a pas été appliquée. Selon le fonctionnaire, les amendements seront finalisés d’ici juillet, avant d’être soumis au parlement du pays en septembre.

En mars dernier, l’Assemblée nationale coréenne a présenté la loi spéciale, qui contient de nouvelles réglementations sur le crypto qui devraient entrer en vigueur en mars 2021.

Selon la nouvelle loi, les crypto exchanges devront enregistrer, stocker et, le cas échéant, fournir aux autorités les détails des transactions de leurs utilisateurs. Les exchanges devront donc probablement communiquer ces détails au Centre d’analyse des informations financières (FIU), qui dépend de la Commission des services financiers (FSC) de Corée du Sud.

En novembre dernier, les autorités fiscales coréennes ont imposé une taxe de 80 milliards de KRW (64 millions de dollars) sur le bureau de change cryptographique Bithumb. Cette mesure faisait suite à une enquête sur les transactions des clients étrangers de l’exchange ; Bithumb a fait appel de la facture et l’affaire est en cours.

Cependant, le gouvernement pourrait chercher à imposer la nouvelle loi fiscale quelle que soit l’issue de l’affaire. Les États-Unis, le Japon, l’Australie et l’Allemagne prélèvent tous un impôt sur le revenu sur les transactions crypto. L’année dernière, l’Internal Revenue Service (IRS) des États-Unis a envoyé des lettres à plus de 10 000 utilisateurs de crypto concernant leurs déclarations relatives à leurs avoirs en crypto.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.