AccueilLa Corée du Sud utilisera une blockchain pour aider le tourisme

La Corée du Sud utilisera une blockchain pour aider le tourisme

Un système de recherche des contacts alimenté par une blockchain sera lancé dans le cadre de la lutte contre le COVID-19

Une annonce récente a précisé qu’il est obligatoire pour les visiteurs de l’île de vacances coréenne, appelée Jeju, d’installer à leur arrivée une application intégrée de recherche des contacts, appelée Zzeung.

Cette application est conçue pour identifier, notifier et tracer rapidement les sujets COVID-19 et les personnes qui ont été en contact avec eux.

L’application est le résultat d’une collaboration entre ICONLOOP et la province autonome spéciale de Jeju.

Visitée par 15 millions de visiteurs chaque année, l’île de Jeju pourrait être un point chaud potentiel pour une épidémie si le tourisme devait y revenir.

Le directeur de la santé et du bien-être de Jeju, Tae-bong Lim, a commenté :

« Nous sommes impatients de revitaliser l’économie locale, qui a stagné en raison de la pandémie prolongée de COVID-19… Grâce à ce nouveau système de prévention des maladies infectieuses, l’île de Jeju pourra renaître en tant que destination touristique sûre et représentative en Corée ».

L’application séparera et stockera les données en deux blockchains – pour configurer l’application, les personnes doivent soit créer un code PIN, soit mettre en place une authentification par empreinte digitale.

L’application pourrait également servir de programme pilote pour l’intégration de la blockchain et ses utilisations dans notre vie quotidienne.

Le PDG d’ICONLOOP, Jong-hyup, semble s’attendre à ce que cette tendance se poursuive :

« À mesure qu’un plus grand nombre d’utilisateurs feront l’expérience directe d’un service DID sûr et pratique à l’échelle, nous réaliserons beaucoup plus de nouvelles façons d’appliquer la technologie blockchain à leur vie quotidienne ».

Blockchain vs COVID-19

Avec l’effet de COVID-19 qui continue à faire des ravages, de nombreux pays ont trouvé des moyens créatifs pour combattre le nouveau virus. Tout comme la Corée, certains se sont également tournés vers la technologie blockchain.

Un exemple récent est le Kazakhstan, où, au moment où nous écrivons ces lignes, 1 698 décès ont déjà été attribués au virus, et plus de 100 000 personnes auraient déjà été infectées.

Le Kazakhstan contribue à hauteur de 8 % au hashrate de Bitcoin dans le monde – pour en tirer profit, le comté a donc introduit une taxe de 15 % sur tous les revenus crypto. Selon le gouvernement, le montant imposé sera utilisé pour combattre la pandémie.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.