L'actualité des coins L'actualité du trading de crypto-monnaies

La France se positionne sur le trading des cryptos : pas de taxe sur les positions crypto/crypto

Avatar Carolane de Palmas | il y a 3 mois | , ,
1.4KVUES

Le Portugal avait récemment fait parler de lui en devenant l’une des destinations favorites pour le trading des Bitcoins (BTC) et des altcoins en Europe. Le pays avait en effet déclaré qu’il n’y aurait aucun impôt sur le trading des cryptos. De plus, il n’y aurait pas non plus de TVA sur les transactions. 

D’après Bloomberg, la France aurait affinée aussi sa position sur le trading des cryptos. Le journal économique et financier explique que le ministre des finances, Bruno Le Maire, aurait déclaré que la France ne taxerai pas le trading des cryptos. Cette annonce ne concerne que les positions de trading crypto/crypto. 

Cette décision sur le trading des cryptos pourrait intéresser de nombreux investisseurs en crypto-monnaies

Ainsi, il serait désormais possible de participer à la révolution monétaire engendrée par les crypto-monnaies et la blockchain en France via le trading des cryptos. 

« Nous croyons que le moment où les gains sont convertis en monnaie traditionnelle est le bon moment pour évaluer l’impôt » a déclaré le ministre des finances français.

Ainsi, tant que les investisseurs ne revendent pas leurs crypto-monnaies en devises fiat comme l’EUR, l’USD ou le GBP, ils n’auront pas à faire face aux impôts. C’est pourquoi cette nouvelle disposition pourrait permettre aux crypto-monnaies de se développer en France. 

Banana Oil / Shutterstock.com

Au-delà du trading des cryptos, Bruno Le Maire a commenté Libra de Facebook

S’exprimant lors d’une conférence de l’OCDE ce même jeudi, le ministre français des Finances a déclaré que Libra de Facebook mettrait en danger la « souveraineté des des États ».

« Une société privée ne peut pas – et ne doit pas – créer une monnaie souveraine qui pourrait rentrer en concurrence avec les devises des États. C’est aux banques centrales d’assurer le rôle de prêteur en premier et en dernier ressort » avait déclaré Bruno Le Maire à l’Assemblée Nationale plus tôt cette année.

Hier, il a ainsi refusé d’autoriser que Libra se développe « sur le sol européen ».

« Libra soulève des risques pour les consommateurs et les entreprises. Et aussi un risque systémique, à partir du moment où il y a 2 milliards de consommateurs » a-t-il ajouté.

Concernant le risque systémique, il n’est pas négligeable. En effet, « toute défaillance dans le fonctionnement de cette monnaie, dans la gestion de ses réserves, pourrait créer des désordres financiers considérables » ajoute Bruno Le Maire.

Bruno Le Maire contre Libra mais pas contre la technologie de la blockchain

« Je crois à la blockchain » a-t-il déclaré. « Il s’agit d’une technologie d’avenir. Une technologie majeure du 21ème siècle. Il faut la prendre au sérieux. Il est donc nécessaire de l’organiser. Les États membres de l’OCDE devraient donc être en tête en ce qui concerne la maîtrise de cette technologie » a expliqué le ministre des finances.

Ryzhi / Shutterstock.com

Vous souhaitez profiter du trading des cryptos ?

Pour pouvoir investir dans les crypto-devises, ouvrez un compte dans une plateforme d’échange comme Binance ou Coinbase. Pour profiter des mouvements de prix des paires de devises liées aux crypto-monnaies, vous pouvez ouvrir un compte de trading CFD chez un courtier comme eToro, Investous ou Plus500.

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.