L'actualité de l'ethereum (ETH) L'actualité du bitcoin (BTC)

La SEC suspend temporairement le Bitcoin Tracker One et l’Ether Tracker One

Julia Zeng | il y a 5 mois
1.13KVUES

Le 9 septembre 2018, le gendarme américain des marchés financiers a annoncé la suspension temporaire des produits Bitcoin Tracker One (CXBTF) et Ether Tracker One (CETHF) jusqu’au 20 septembre 2018. Une décision qui n’a rien de surprenant.

Bitcoin Tracker One (CXBTF) et Ether Tracker One (CETHF) : le principe

Le Bitcoin Tracker One et l’Ether Tracker One sont deux produits dérivés liés respectivement aux cours du Bitcoin (BTC) et au cours de l’Ether (ETH).

Ces exchange-traded notes (ETN) sont cotées sur le Nasdaq nordique (National Association of Securities Dealers Automated Quotation) à Stockholm depuis 2015.

En août 2018, ces ETN sont arrivés sur le marché américain sous les acronymes CXBTF et CETHF afin de faciliter les investissements en dollars.

C’était sans compter sur la SEC qui a décidé de suspendre les cotations en dollars jusqu’au 20 septembre. La raison invoquée est la confusion créée avec des Exchange-Traded Funds (ETF).

Ce genre de décision n’est pas lié spécifiquement aux cryptomonnaies. Rien qu’en septembre, la SEC a déjà décrété près de 20 suspensions similaires.

La SEC et le marché des cryptos

Plusieurs demandes d’ETF liées au Bitcoin (BTC) ont été examinées et rejetées par la SEC ces derniers mois.

Les motifs de refus invoqués par la SEC renvoient au risque de manipulation des cours et à la volatilité du marché. Le gendarme de la bourse estime que les garanties de protection des investisseurs sont insuffisantes pour autoriser un ETF. La SEC devrait rendre de nouvelles décisions d’ici la fin septembre.

Si l’approbation d’un ETF semblait évidente pour beaucoup il y a quelques semaines, les rejets multiples ont bridé l’enthousiasme ambiant.

Néanmoins, une surprise de dernière minute n’est pas à exclure. La SEC ne peut ignorer la volonté d’un public toujours plus grand d’investir en cryptodevises.

Comment acheter de l’Ether ou du Bitcoin ?

Le Bitcoin Tracker One et l’Ether Tracker One sont toujours cotés sur le Nasdaq nordique. Néanmoins, beaucoup d’investisseurs ne souhaitent pas passer via une bourse traditionnelle. C’est en effet suite à la crise financière de 2008 que le Bitcoin et les autres altcoins ont émergés. Heureusement, il est possible d’acheter et de vendre des crypto-monnaies sur diverses plateformes réputées, par exemple eToro.

Le débat récent autour des ETFs a laissé émerger deux courants bien distincts parmi les investisseurs. D’une part, certains estiment qu’une acceptation par la SEC ouvrira définitivement les portes des monnaies digitales au grand public. D’autre part, une partie des acteurs du secteur souhaite marquer son indépendance et rester éloignée du monde financier traditionnel.

La SEC doit donc jouer les arbitres et le marché reste suspendu à ses décisions dans les prochaines semaines.

Acheter Bitcoin

Acheter Ethereum

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.