L'actualité des coins

L’autorité de régulation israélienne ne permettra pas aux entreprises de Bitcoin d’être cotées en bourse

Audy Audy | il y a 1 année
516VUES

Tout en prétendant vouloir que des entreprises innovantes puissent s’imposer sous sa juridiction, le principal organisme de régulation israélien (ISA) s’est aujourd’hui prononcé contre les entreprises liées au Bitcoin. Alors qu’auparavant, il semblait y être favorable.

L’ISA se méfie du Bitcoin

S’exprimant ce matin lors de la Conférence sur la croissance et le financement de la dette à la Bourse de Tel-Aviv (TASE), Shmuel Hauser, président de l’ISA, a présenté son point de vue sur la réglementation et la protection des investisseurs à l’ère du progrès technologique. En donnant le ton de son discours, qui comprenait bien d’autres innovations autres que celles liées au Bitcoin, il a déclaré : « Nous voulons nous assurer que le secteur FinTech ne soit pas une révolution qui crée l’anarchie. Nous ne voulons pas que les technologies financières soient considérées comme une jungle d’investissements dans lesquels les intérêts du public ne sont pas protégés.

The Times of Israel

Pour les ICO, « c’est une tout autre histoire »

En abordant la question du Bitcoin, après la phrase obligatoire « ça ressemble à une bulle », Shmuel Hauser donne son avis concernant cette crypto-monnaie : « Je tiens à souligner que nous n’autorisons pas les sociétés dont les valeurs sont basées sur des valeurs Bitcoin. Nous envisagerons également de ne pas autoriser le commerce de Bitcoin ou de toute autre crypto-monnaie, jusqu’à ce que nous trouvions un cadre réglementaire approprié pour de tels instruments. » Le chef de l’ISA a tout de même montré qu’il était ouvert à l’innovation. Il a notamment déclaré : « En ce qui concerne les ICO, c’est une tout autre histoire. Je crois que la question de l’émission de monnaies numériques doit recevoir une approche réglementaire favorable, peut-être même courageuse. »

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.