L'actualité des ICO (Initial Coin Offering)

L’autorité de régulation japonaise met en garde les investisseurs contre les « risques » liés aux ICO

Audy Audy | il y a 2 ans
546VUES

L’autorité de régulation financière japonaise a publié un communiqué avertissant les utilisateurs des risques associés aux investissements dans les ICO.

Le Japon continue sa marche en avant

L’Agence des services financiers du Japon (FSA), l’organisme de réglementation et de surveillance du pays, a publié un communiqué concernant les ICO. Son contenu s’adresse aussi bien à ceux qui participent à ces levées de fonds qu’aux entreprises qui les proposent. Pour les participants, le communiqué souligne les « risques élevés » entourant les ICO, en particulier, la volatilité des crypto-monnaies et la grande probabilité de fraude par les opérateurs ICO. « Le prix d’une crypto-monnaies peut baisser et devenir soudainement sans valeur », a déclaré la FSA.

Fortune

Le Japon, nouveau paradis pour les ICO

L’embargo généralisé de la Chine concernant les ICO a vu un exode des startups vers le Japon, qui est devenue une juridiction plus conviviale pour les crypto-monnaies. D’ailleurs, plus tôt cette année, le Bitcoin a officiellement été reconnu comme méthode de paiement à travers tout le pays. « Nous recevons des centaines de demandes de startups chinoises et de startups à travers le monde entier nous demandant de lister leurs marques après que le gouvernement chinois ait interdit les ICO », a révélé Kagayaki Kawabata, responsable du développement des affaires internationales chez Coincheck. Il est important de rappeler que la FSA  a mis en place une équipe de 30 membres chargée spécifiquement de surveiller les échanges de crypto-monnaies dans le pays. Ainsi, le mois dernier, cette équipe a accordé des licences spéciales pour que 11 plates-formes de change dédiées aux crypto-monnaies puissent opérer légalement dans le pays.

Thegentlemansjournal

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.