AccueilLawrence Summers : Les crypto-monnaies sont là pour rester

Lawrence Summers : Les crypto-monnaies sont là pour rester

L’ancien économiste en chef de la Banque mondiale, Lawrence Summers, a soutenu les crypto-monnaies comme le Bitcoin, affirmant qu’elles devraient rester pertinentes dans un avenir prévisible.

L’expert en économie Lawrence Summers s’est exprimé sur les crypto-monnaies et leur impact sur les systèmes financiers actuels. Summers, qui a été brièvement secrétaire au Trésor sous le président Clinton, est convaincu que les crypto-monnaies sont là pour rester, mais il s’inquiète de leurs applications. Lors d’une interview accordée à Bloomberg’s Wall Street Week, l’économiste chevronné s’est étendu sur le rôle croissant des crypto actifs sur les marchés du monde entier.  

Il a fait valoir que les investisseurs sont généralement désireux de sauter sur des opportunités d’investissement qui ne partagent pas l’approche d’investissement traditionnelle. Il a fait référence à l’histoire lorsque les investisseurs ont commencé à inonder le marché de l’or comme un investissement viable. Summer a souligné que l’or a déjà fourni une option d’investissement non conventionnelle qui n’est pas sous le parapluie de l’autorité centrale.

« Existe-t-il […] un désir humain de longue date de détenir un actif qui donne l’impression d’être séparé et éloigné des rouages quotidiens du gouvernement ? Je pense que la réponse à cette question, l’histoire le montre, est oui. Je pense que l’or a été le principal actif de ce type pendant longtemps. »

Il a ensuite expliqué que les investisseurs actuels suivaient un chemin similaire en injectant des fonds dans les crypto-monnaies. L’ancien économiste de la Banque mondiale a prévu que de nombreuses personnes continueraient à se lancer dans ces actifs digitaux.

« Je pense que la crypto a une chance de devenir une forme convenue […], donc mon avis est que la crypto est là pour rester. »

Bien qu’il soit certain que ces actifs digitaux resteront pertinents et auront différents cas d’utilisation, il ne pense pas qu’ils auront du succès dans le secteur des paiements. Il a exclu la possibilité que les actifs crypto se développent en unités d’échange grand public, affirmant que peu de gens les adopteront pour régler les paiements. Il est toutefois optimiste quant au fait que ces actifs digitaux seront cruciaux pour le commerce en ligne.

« La plupart d’entre nous vont-ils effectuer la majorité de leurs paiements en utilisant le Bitcoin ou un autre actif crypto ? J’en doute plutôt. Est-ce que cela va être quelque chose de fondamental pour le commerce sur internet ? Cela pourrait être une partie importante du commerce sur Internet. »

Ailleurs, dans une interview lundi sur Bloomberg TV, le cofondateur de Guggenheim, Todd Morley, a fait l’éloge des deux principales crypto-monnaies avant de soutenir Ethereum plutôt que Bitcoin. 

Morley a affirmé que si le Bitcoin est plus précieux et plus développé qu’Ethereum, ce dernier est plus utile. Il a noté qu’Ethereum est plus polyvalent grâce aux smart contracts, mais que son potentiel n’a pas encore été pleinement exploité.

Tags:
Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.