Analyses des crypto-monnaies

L’Azerbaïdjan rejette les crypto-monnaies comme moyen de paiement

Tiana Tiana | il y a 1 année
446VUES

Le gouverneur de la Banque centrale d’Azerbaïdjan (BCA), Elman Rustamov, a qualifié de conservatrice la position du pays concernant les devises numériques, confirme les rapports locaux. M. Rustamov a déclaré que la BCA ne reconnaissait pas les crypto-monnaies comme un moyen de paiement légitime et que la banque avait l’intention de développer un cadre réglementaire avant l’introduction de cette technologie.

Un sujet abordé au Parlement azerbaïdjanais

Le gouverneur de la Banque centrale a indiqué qu’ils pensent que les devises virtuelles continuent d’être un investissement risqué. Il a notamment abordé les crypto-monnaies lors d’une réunion avec le Parlement du pays. M. Rustamov a expliqué que la BCA suivra de près les tendances internationales en matière de crypto-monnaies et de réglementation avant d’élaborer un cadre juridique couvrant cette technologie.

Pxhere

Il a ainsi expliqué que la Banque centrale a l’intention d’étudier cette solution d’investissement et son utilisation future dans le secteur financier de l’Azerbaïdjan. Pour cela, ils ont déjà entamé des négociations avec des sociétés de conseil. Il a ajouté qu’il était important dans un premier temps de créer une infrastructure technologique et législative stable. Une fois cette étape franchie, ils pourront introduire cette technologie.

La Banque centrale peut développer la technologie Blockchain

Le responsable de la BCA, Alim Guliyev, a récemment indiqué que la Banque centrale pourrait étudier l’adoption de la technologie Blockchain pour les systèmes de paiement et la vérification électronique de l’identité des utilisateurs, à la suite d’une réunion avec des experts suisses.

L’Azerbaïdjan rejoint donc un nombre croissant de pays qui ont rejeté l’utilisation des crypto-monnaies comme moyen de paiement légal. Plus tôt cette semaine, le ministre indien des Finances, Arun Jaitley, a déclaré que l’Inde ne reconnaisse pas ces devises numériques comme monnaie légale à l’heure actuelle. L’Indonésie s’est également opposée à la légitimation des crypto-monnaies. De nombreux gouvernements ont exprimé un sentiment similaire, y compris la Chine, la Russie et le Vietnam.

Source :

NewsBitcoin

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.