L'actualité des coins

Le Bitcoin garde le cap et oublie le piratage de Binance grâce aux annonces de Facebook, objectif 7000$?

Avatar Frédéric Jean | il y a 2 semaines
514VUES

Ces derniers jours ont été animés sur le Bitcoin et dans l’actualité des crypto-monnaies, mais au final, un biais positif continue de dominer pour la plus importante crypto-monnaie en termes de capitalisation.

Le Bitcoin fait fi du piratage de Binance

On rappellera que l’on apprenait hier le piratage de la plateforme d’échange de crypto-monnaies Binance, dont les clients se sont fait dérober un total de 7000 Bitcoins pour un montant de 42 millions de dollars environ.

Les pirates ont combiné plusieurs technique, comme le phishing et les virus, afin d’obtenir de grandes quantités de données d’utilisateurs, selon Binance.
Binance a déclaré qu’elle utilisera son Secure Asset Fund for Users, un fonds d’assurance d’urgence, pour couvrir l’incident en totalité et aucun fonds d’utilisateur ne sera affecté.

La transaction a été limitée au portefeuille actif BTC de Binance, qui contient environ 2% des avoirs en Bitcoin de la société, selon le message. Les autres portefeuilles sont sécurisés et indemnes, a déclaré l’échange.

Les dégâts se sont donc révélés limités pour les utilisateurs, mais cela n’a pas empêché cette affaire d’affoler le marché des crypto-monnaies dans son ensemble, avec une chute généralisée dans la nuit de mardi à mercredi.

Toutefois, le Bitcoin est parvenu dans le cadre de cette chute à conserver le seuil psychologique majeur de 6000$, et a commencé à regagner du terrain, avant qu’une actualité beaucoup plus positive ne vienne soutenir les crypto-monnaies.

Facebook assouplit le bannissement des publicités pour les crypto-monnaies

Plus d’un an après une interdiction totale, Facebook a en effet annoncé hier soir avoir levé certaines restrictions sur les publicités liées à la crypto-monnaie et à la blockchain.

Dans une politique mise à jour annoncée le 8 mai, la société de médias sociaux a déclaré que les annonces impliquant la technologie blockchain, les actualités de l’industrie, le contenu éducatif ou les actualités liés à la crypto-monnaie n’auraient plus besoin d’une autorisation écrite préalable.

Toutefois, Facebook a ajouté qu’il continuerait d’interdire les publicités liées aux ventes de jetons ou aux offres de pièces de monnaie initiales (ICO), qui figurent dans la liste de ses produits interdits.

D’autres annonces faisant la promotion de produits liés aux crypto-monnaies et étroitement liés, tels que les échanges crypto-monnaies, les logiciels et le matériel d’exploitation minière doivent encore passer par un processus de révision pour obtenir l’autorisation de diffuser des publicités sur Facebook.

« Ce processus continuera à prendre en compte les licences et d’autres informations publiques pertinentes sur leurs activités », a déclaré Facebook.

La société, qui comptait 2,38 milliards d’utilisateurs actifs par mois au 31 mars 2019, avait initialement interdit les publicités impliquant les crypto-monnaies et les ICO en janvier de l’année dernière.

Plus tard, en juin, la société a quelque peu assoupli son interdiction, permettant à certains types d’entreprises de diffuser leurs annonces sur la plate-forme avec l’autorisation préalable.

On notera que la dernière mise à jour de la politique de Facebook au sujet des crypto-monnaies arrive à un moment où la société travaille sur sa propre crypto-monnaie. Facebook serait en pourparlers avec des entreprises, y compris Visa et MasterCard, afin de soutenir et de financer le projet pour un montant de 1 milliard de dollars.

Le projet vise à mettre au point une crypto-monnaie permettant aux milliards d’utilisateurs de la société de s’envoyer de l’argent et de faire des achats en ligne. De plus, il semble que les entreprises seront en mesure d’accepter le stablecoin, puis de l’utiliser pour payer des publicités sur Facebook.

Quelles conclusions en tirer pour le Bitcoin ?

La capacité du Bitcoin à éviter un plongeon trop important suite au hack de Binance est un point très positif. Généralement, les affaires de piratage occasionnent des plongeons généralisés sur les marchés des crypto-monnaies, mais cette fois, le Bitcoin s’en est très bien tiré, bien que la plateforme d’échange concernée soit une des plus importantes du monde.

La capacité du Bitcoin à réagir ensuite positivement aux annonces de Facebook, qui au final le concernent bien moins directement que le piratage de Binance montre également que les investisseurs sont disposé à soutenir la hausse du Bitcoin.

A ce stade, il n’est donc pas utopique d’imaginer une nouvelle hausse en direction de 7000$ à court terme, un seuil qui n’a plus été touché depuis mi-octobre 2018.

Ajoutez un commentaire

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.