Analyses des crypto-monnaies L'actualité des coins

Le FMI pourrait soutenir l’utilisation des stablecoins

Avatar Carolane de Palmas | il y a 3 mois
1.6KVUES

Lors du lancement de la première crypto-devise en 2009 (Bitcoin – BTC), une autre innovation est arrivée : la technologie sous-jacente appelée la chaine de blocs ou blockchain. 

Aujourd’hui, cette technologie perturbe de nombreuses industries bien au-delà du secteur financier et bancaire comme l’éducation, le luxe, l’alimentation ou les transports. Cependant, cette technologie visait à créer au départ un nouveau système de paiement décentralisé, rapide, transparent et sécurisé basé sur les crypto-devises.

Malheureusement, la valeur des crypto-devises est très volatile. Cela signifie donc que les prix de ces devises virtuelles peuvent très fortement et très rapidement fluctuer. Les devises numériques facilitent les transactions mondiales de façon plus sûre. Ainsi, le fait que leurs valeurs soient de plus en plus spéculatives devient un important problème.

C’est ainsi que les stablecoins entre en scène.

Qu’est-ce qu’un stablecoin ?

Parmi les crypto-monnaies de plus en plus populaires, les stablecoins ressortent du lot car ils ont une valeur beaucoup plus stable et fixe que les crypto-devises normales. En effet, la valeur de ces devises numériques est rattachée à d’autres actifs. 

Généralement, les stablescoins sont adossés à une devise fiat comme le dollar américain, l’euro ou la livre sterling. Mais ils peuvent aussi être adossé à un autre actif comme des matières premières telles que l’or ou l’argent. Il est aussi possible d’adosser un stablecoin à d’autres crypto-monnaies (stablecoin algorithmique). Dans ce cas, la valeur de ce stablecoin est dérivée de d’autres cryptos. 

Ainsi, les stablecoins bénéficient des avantages liés à une crypto-monnaie comme la transparence, la rapidité, la sécurité ou encore une certaine confidentialité. Tout cela sans avoir à subir l’extrême volatilité qui caractérise la plupart des jetons numériques classiques.

Alexandros Michailidis / Shutterstock.com

Le FMI vient de publier un papier sur les stablecoins

Dans un récent papier intitulé Digital Currencies: The Rise of Stablecoins, le FMI a décrit les nombreuses promesses et risques associés aux stablecoins. L’institut a souligné les avantages de ces nouvelles crypto-monnaies. Ils permettent des paiements mondiaux rapides et accessibles. Ces nouvelles crypto-devises devraient être régulées et réglementées pour une meilleure adoption et protection des utilisateurs.

« L’adoption de nouvelles formes de monnaie dépendra de leur attrait en tant que réserve de valeur et moyen de paiement » explique le FMI. 

La Banque Centrale Européenne étudie aussi les stablecoins

La BCE a récemment publié un papier sur la façon dont les stablecoins apporte une certaine stabilité dans les crypto-actifs. Dans ce papier intitulé In search for stability in crypto-assets: are stablecoins the solution? la BCE pourrait considérer les stablecoins comme une sorte de compromis. Un compromis pour un meilleur équilibre et une meilleure solidité dans l’indsutrie puisque ces actifs sont adossés à d’autres actifs.

La Banque Centrale Européenne explique que « les stablecoins sont des unités de valeur numériques n’ayant aucune forme proche d’une devise fiat spécifique (ou d’un panier de devises). Ces crypto-devises tentent de minimiser les fluctuations de leur prix. Pour cela, elles s’appuient sur un ensemble d’outils de stabilisation » explique la BCE.

Que pensez-vous des stablecoins ?

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.