AccueilLe géant de l’industrie Bitmain va cesser ses ventes en Chine

Le géant de l’industrie Bitmain va cesser ses ventes en Chine

La société de matériel de crypto-monnaie chercherait à sortir du marché chinois.

Le fabricant d'équipements cryptos Bitmain aurait l'intention d'arrêter ses ventes en Chine alors que l'entreprise s'adapte à l'évolution du paysage crypto dans le pays asiatique. Citant trois sources bien informées – deux clients de l'entreprise et une personne travaillant pour elle – CoinDesk a rapporté la nouvelle mardi. Le rapport précise que le fabricant prévoit de délocaliser une grande partie de ses activités hors de la région de Shenzhen, bien que le prochain lieu d'opération prévu n'ait pas été confirmé.

La décision de Bitmain de cesser ses activités fait suite à l'annonce faite la semaine dernière par la banque centrale chinoise, la People's Bank of China (PBoC), d'interdire les transactions de toutes les crypto-monnaies et les activités connexes dans le pays. L'État a expliqué que cette décision avait été prise pour éliminer le risque imminent d'activité illégale associée aux cryptos.

Jusqu'à présent, au moins 18 sociétés fournissant des services de crypto-monnaies ont annoncé qu'elles quittaient la Chine, certaines étant déjà indisponibles dans la région, selon les médias chinois. SparkPool, le deuxième plus grand pool de minage d'Ether, a mis fin à ses activités en Chine, et la tendance devrait se poursuivre, l'espace crypto s'adaptant aux nouvelles conditions.

Les entreprises qui quittent la Chine chercheront désormais des environnements opérationnels beaucoup plus stables, et Bitmain pourrait prélever des entrées précédemment établies dans des pays favorables aux crypto-monnaies. La société a déjà ouvert une boutique à Istanbul, en Turquie, en juillet dernier, en collaboration avec Phoenix Store.

En outre, le 7 septembre, un communiqué de presse a confirmé la collaboration de Bitmain avec ISW Holdings pour amener 56 000 mineurs de Bitcoin en Géorgie. Selon ISW Holdings (qui a changé de nom pour devenir BlockQuarry), l'opération coûterait au total 62 millions de dollars pour un engagement qui devrait générer plus de 10 millions de dollars de revenus mensuels lorsqu'il fonctionnera à pleine capacité d'ici octobre 2022.

La scène crypto chinoise a été un véritable tourbillon, même si le gouvernement tente de réglementer le marché de la crypto, et ce n'est pas la première fois que la Chine agit contre la crypto. Plus tôt dans l'année, des répressions gouvernementales similaires ont hanté les mineurs dans le pays, avec des restrictions sur les acteurs clés de l'industrie, tels que les banques facilitatrices. Cependant, c'est la première fois que le pays asiatique interdit purement et simplement toutes les transactions liées aux crypto-monnaies.

Les répercussions de cette interdiction chinoise des crypto-monnaies se sont fait sentir cette semaine, le géant du e-commerce Alibaba ayant annoncé lundi qu'il interdirait la vente d'équipements de minage de crypto-monnaies à partir du 8 octobre.

« Alibaba.com interdira la vente de mineurs de monnaie virtuelle en plus de l'interdiction de vendre des monnaies virtuelles telles que BitcoinLitecoin, BeaoCoin, QuarkCoin et Ethereum», peut-on lire dans l'annonce.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.