HomeLe PDG de Minima Global : la blockchain sera vitale pour les télécoms après le COVID-19

Le PDG de Minima Global : la blockchain sera vitale pour les télécoms après le COVID-19

juillet 8, 2020 By Nicholas Say

Hugo Feiler, PDG de Minima Global, pense que la blockchain sera une technologie importante pour les télécoms dans les années à venir

Hugo Feiler, PDG de Minima Global, pense que la blockchain sera une technologie importante pour les entreprises de télécommunications dans le monde post-COVID-19. Même s’il s’agit encore d’une nouvelle technologie, il existe toute une série de développeurs prêts à l’adapter à de nombreuses industries, y compris les télécommunications.

Selon M. Feiler :

« La blockchain a dix ans, mais elle est encore en phase de formation. Cependant, il y a de temps en temps des changements sismiques et la pandémie de Covid-19 modifie le comportement de nombreuses industries. Je pense que la blockchain va s’accélérer en conséquence, car comme une part de plus en plus importante du monde est connectée numériquement plutôt que physiquement, la blockchain peut certainement être un élément essentiel de cette nouvelle réalité ».

Il ne fait aucun doute que les entreprises cherchent des moyens de réduire les interactions physiques et de créer davantage d’espaces de travail en ligne.

Quelle est la place de de la blockchain dans les télécoms ?

Selon un récent rapport de Research Nester, le secteur des télécommunications connaît déjà un développement important de la blockchain.

Le rapport estime que les applications blockchains dans les télécommunications augmenteront à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 70 % de 2019 à 2021, et que la valeur des applications blockchains dans les télécommunications passera de 45 millions de dollars en 2017 à 1 milliard de dollars en 2027.

Feiler a commenté :

« Dès que de nouveaux acteurs arriveront sur le marché avec la blockchain comme moyen de créer un avantage concurrentiel, ils auront des économies et une flexibilité dans leurs systèmes en utilisant la blockchain plutôt que les systèmes dorsaux traditionnels ».

Un grand potentiel de croissance rapide

Bien que l’utilisation de la blockchain dans les télécommunications soit encore limitée, Feiler pense que la sous-utilisation de la technologie pourrait être synonyme d’innovation et de croissance rapide.

« Si vous obtenez quelques jeunes entrepreneurs qui font cela, je pense que la technologie continuera à être construite et développée et qu’elle viendra d’une combinaison de réflexion prospective des opérateurs de réseau qui verront son empreinte sur les murs et s’apercevront qu’ils doivent être en avance sur la courbe », a ajouté Feiler.

Si les systèmes basés sur la blockchain donnent à un grand fournisseur de télécommunications un avantage qui se traduit par une baisse des coûts, d’autres entreprises du secteur devront adopter des systèmes similaires.

Une fois le changement amorcé, il pourrait évoluer très rapidement ; la blockchain pénétrant sans cesse dans de nouvelles industries, il semble que les télécommunications pourraient être le prochain secteur à être amélioré par la blockchain.