AccueilLe rallye Bitcoin est évalué à 9 000 dollars alors que les nouvelles de COVID-19 ont un impact sur les marchés boursiers

Le rallye Bitcoin est évalué à 9 000 dollars alors que les nouvelles de COVID-19 ont un impact sur les marchés boursiers

Le match de Bitcoin pour passer à des prix plus élevés n’a pas fonctionner. Une fois de plus, il n’a pas réussi à dépasser la résistance clé alors que les vendeurs le renvoient en dessous de 9 000 dollars.

  • La principale crypto-monnaies‘échange à la baisse ce matin, à quelques jours du halving du 12 mai.
  • Les États-Unis critiquent la Chine au sujet de la propagation du coronavirus

Le crypto de référence démarre mal cette semaine après que les nouvelles liées à COVID-19 aient une fois de plus un impact négatif sur le sentiment du marché mondial. Dimanche, le marché mondial a été confronté à la possibilité d’un regain de tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine. Cela fait suite aux allégations des autorités américaines selon lesquelles Pékin aurait délibérément caché des informations au reste du monde concernant le coronavirus.

La dernière survente a réduit le trading de Bitcoin de près de 5 % par rapport à son ouverture de 24 heures. Les prix intrajournaliers ont atteint un plancher de 8 533 dollars, bien que les sommets aient atteint 8 957 dollars. Bitcoin se négocie actuellement autour de 8 624 dollars sur Bitstamp, soit une baisse de 4,25 % au cours des dernières 24 heures.

Ce scénario est le signe que les traders ont du mal à maintenir les prix au-dessus du seuil critique de 8 500 dollars, alors qu’ils cherchent à rebondir au-dessus de 9 000 dollars et à fournir un plancher pour un nouveau rallye à l’approche du halving.

La résistance s’oppose à l’augmentation du prix du bitcoin à plus de 9 000 dollars

Le 3 mai, la paire BTC/USD a atteint des prix légèrement supérieurs à 9 200 dollars, mais les acheteurs se sont essoufflés et les prix ont chuté à moins de 8 500 dollars. Ce recul témoigne de la fragilité de la position des bulls sur le marché face à la résistance des vendeurs. La plupart des vendeurs ont probablement été attirés par les profits à court terme.

Toutefois, le marché reste confiant dans la possibilité d’un rebond vers de nouveaux sommets, étant donné que le prix de Bitcoin a augmenté de plus de 36 % en avril.

En revanche, les baisses pourraient être accélérées par la possibilité d’une reprise des hostilités entre les États-Unis et la Chine. Des allégations non fondées selon lesquelles le virus COVID-19 aurait été créé dans un laboratoire ont refait surface, cette fois-ci par un haut responsable américain.

Dimanche, le secrétaire d’État américain Michael Pompeo a déclaré à ABC News:

« Nous pouvons confirmer que le parti communiste chinois a fait tout ce qu’il pouvait pour que le monde ne soit pas informé à temps de ce qui se passait ».

Les affirmations de M. Pompeo font suite aux récentes critiques du président Donald Trump à l’encontre de Pékin. Le président américain a critiqué la Chine pour ne pas avoir fourni de réponses quant aux origines du Coronavirus. Les menaces de nouvelles frictions commerciales entre les États-Unis et la Chine ont déjà vu le marché mondial tempérer les gains réalisés en avril.

Les actions ont reculé, des mouvements de réduction des risques ayant été enregistrés sur les marchés à terme américains et européens.  Le S&P 500 est en baisse de 2,8 %, le DOW de -2,55 % et le FTSE 100 de -2,61 %.

Les opérateurs qui se méfient d’un krach sur les marchés traditionnels pourraient chercher à vendre leur crypto au comptant, le dollar faisant des gains par rapport aux autres grandes devises.

Tags: