AccueilLe Salvador fait avancer l’adoption du Bitcoin avec un fonds de 150M$

Le Salvador fait avancer l’adoption du Bitcoin avec un fonds de 150M$

Le fonds cherche à investir 23,3 millions de dollars dans l'installation de distributeurs automatiques de Bitcoins et 30 millions de dollars dans un airdropping aux citoyens qui installent le wallet "Chivo".

L'initiative du Salvador en faveur de l'adoption du Bitcoin comme monnaie légale a reçu un coup de pouce après que les législateurs du pays ont créé un fonds de 150 millions de dollars par le biais d'une législation à l'Assemblée nationale.

Le projet de loi qui a créé le Trust, un fonds destiné à garantir que les développements visant l'utilisation de Bitcoin dans le pays sont sur la bonne voie, a été voté par 64 législateurs. Le vote du 31 août a également vu 14 fonctionnaires s'opposer à la création du fonds.

Selon la ministre des finances, María Luisa Hayém Brevé, le fonds initial contiendra 150 millions de dollars prélevés sur la réserve de 500 millions de dollars du pays destinée au développement économique.

Toutefois, compte tenu de l'évolution de la situation, le gouvernement pourrait décider d'augmenter ce montant, a indiqué un média local, citant la ministre des finances.

Le gouvernement prévoit de consacrer 23,3 millions de dollars au projet de distributeurs de crypto-monnaies, plus de 200 distributeurs de BTC ayant déjà été installés dans le pays. Un autre montant de 30 millions de dollars est mis de côté pour inciter les citoyens à utiliser le wallet Bitcoin baptisé « Chivo ».

Le lancement officiel de « Chivo » n'est plus qu'une question de jours, et l'on s'attend à ce que le fonds constitue une base essentielle pour les utilisateurs qui commencent à convertir leurs BTC en dollars américains.

La banque publique de développement du Salvador (BANDESAL) administrera le fonds, et plusieurs responsables seront chargés de veiller au succès du lancement.

La loi sur le Bitcoin du Salvador a été adoptée le 8 juin 2021 et entrera en vigueur le 7 septembre. Le déploiement des plans d'adoption a toutefois suscité une opposition croissante de la part de la population, notamment en ce qui concerne les questions relatives à l'adoption par les commerçants.

Mais les représentants du gouvernement, y compris le président Nayib Bukele, ont pris des mesures pour rassurer les citoyens en affirmant que les particuliers et les entreprises ne seront pas forcés d'accepter Bitcoin.

Tags:
Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.