AccueilLe Twitter du Premier ministre indien piraté pour un scam lié au crypto

Le Twitter du Premier ministre indien piraté pour un scam lié au crypto

Le Twitter de Narendra Modi a été piraté pour promouvoir un programme d’escroquerie au crypto

Narendra Modi, Premier ministre de l’Inde, rejoint ainsi Warren Buffett, Barack Obama et Coinbase qui ont été victimes du premier piratage informatique de ce type en juin dernier.

Après avoir pris le contrôle de son compte, les hackers ont imploré les partisans de Modi de faire des dons de Bitcoin et d’Ethereum au « PM National Relief Fund for COVID-19 ». Heureusement, l’appel n’a pas abouti car presque personne n’a contribué. Au moment de la rédaction du présent rapport, les adresses indiquées par les pirates n’avaient recueilli que 0,81 dollar sur les deux dons.

Un groupe de cybercriminalité sous le nom de « John Wick » a revendiqué la responsabilité du piratage par le biais d’un tweet provenant du même compte du Premier ministre. Le groupe a même affiché son adresse électronique et a explicitement précisé qu’il n’avait pas participé au piratage de Paytm Mall, une marketplace électronique lancée le 30 août.

Un compte prétendant faire partie du groupe avait revendiqué la responsabilité de la fraude. Paytm, la société mère, a nié que ses données aient été compromises lors de l’attaque.

Une série de tweets demandant aux utilisateurs de Twitter de « donner généreusement » avait déjà été publiée avant que le compte ne soit restauré. L’un des tweets disait : « Maintenant, l’Inde commence avec la crypto-monnaie. Faites un don de Bitcoin ».

Le piratage a été rapidement bloqué avant de causer de sérieux dégâts. Twitter a répondu en disant qu’il « enquêtait activement » sur la brèche et a également affirmé qu’il n’y avait pas de preuve pour relier ce piratage aux piratages de la mi-juillet.

Les piratages liés au crypto ont atteint un niveau élevé au cours des derniers mois, le plus important étant la brèche de la mi-juillet qui a vu la prise de contrôle d’au moins 130 comptes Twitter très médiatisés. Un certain Graham Ivan Clark, 17 ans, a été arrêté en même temps que deux autres personnes pour avoir orchestré l’attaque. Les autorités ont également indiqué qu’elles enquêtaient sur l’attaque pour trouver un quatrième membre.

Les crypto exchanges ont explosé en Inde depuis le mois de mars, lorsque leurs tribunaux ont levé l’interdiction du crypto trading. Cependant, le mois dernier, un fonctionnaire du gouvernement a affirmé que la Reserve Bank of India et deux ministères étaient en train de mettre en place un cadre juridique pour interdire la crypto-monnaie dans le pays.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.