L'actualité des wallets (portemonnaie) de cryptomonnaies

Ledger Nano S, test et avis d’un cold wallet ultra populaire

Joachim Joachim | il y a 11 mois
1.06KVUES

Lorsque vous investissez dans les crypto-monnaies, vous êtes confronté à deux risques majeurs : la volatilité et le piratage. Si la première est historiquement passagère, le hacking de vos fonds est définitif, pour une perte sèche et irrémédiable de 100 %. L’achat d’un cold wallet se justifie donc pleinement lorsque vous commencez à accumuler des sommes conséquentes en crypto-monnaies. Aujourd’hui, nous vous présentons en détail le Ledger Nano S, dont vous avez probablement déjà entendu parler.

Ledger Nano S, c’est quoi ?

Le Ledger Nano S est une solution de stockage de ses crypto-monnaies sur un appareil sécurisé qui n’est pas connecté à votre ordinateur. Concrètement, cela se présente sous la forme d’une clé USB (sans embout USB) dotée d’un écran. En anglais cela s’appelle un cold wallet. En bon français, on parle d’un portefeuille physique.

Ledger Nano S
Source : site officiel LedgerWallet.com

Comment ça marche ?

Le Ledger Nano S permet d’occulter toutes les informations sensibles de vos portefeuilles, comme les clés privées, les seeds, les mots de passe, etc. Tout est chiffré grâce à la puce qui équipe ce cold wallet. Lorsque vous connectez votre Nano S à votre ordinateur, vos fonds sont en sécurité, même en cas d’infection, grâce au chiffrement des données. Vous pouvez effectuer directement vos transferts à partir du Ledger Nano S.

Vous pourriez vous demander quel est l’intérêt d’investir un peu moins de 100 € dans un tel équipement alors qu’un portefeuille papier est censé mettre vos Bitcoins ou autre à l’abri. Le souci est que le jour où vous voulez avoir accès aux fonds de votre portefeuille papier, vous devez importer votre clé privée sur votre ordinateur. En cas d’infection de celui-ci, vos BTC peuvent être subtilisés via un malware.

Acheter un Ledger Nano S

Les crypto-monnaies supportées par le Ledger Nano S

Avant d’entrer dans le vif du sujet, commençons par passer en revue les crypto-monnaies qu’il est possible de sécuriser grâce au Ledger Nano S. Veuillez noter qu’il s’agit de la liste exhaustive au 16 janvier 2018, et que celle-ci s’allonge constamment en fonction de la montée en popularité des alts :

  • Ark
  • Bitcoin
  • Bitcoin Cash
  • Bitcoin Gold
  • Ethereum
  • Ethereum Classic
  • Expanse
  • Dash
  • Digibyte
  • Dogecoin
  • Hcash
  • Komodo
  • Litecoin
  • Neo
  • Pivx
  • PoSW
  • Qtum
  • Stealthcoin
  • Stellar Lumens
  • Stratis
  • Ubiq
  • Vertcoin
  • Viacoin
  • Ripple
  • Zcash

Présentation du Ledger Nano S

Le Ledger Nano S se présente sous la forme d’une clé USB protégée par une coque en métal pivotante. Lorsque vous achetez votre Nano S, vous recevez – outre le cold wallet – un câble USB pour le connecter à votre ordinateur (USB 2), un petit mode d’emploi ainsi qu’un carnet pour inscrire vos clés de récupération (car oui, en cas de perte de votre Ledger Nano S vous êtes en mesure de récupérer vos fonds en insérant vos clés de récupération dans un nouveau portefeuille).

Ledger Nano S

Mise en route

Pour commencer à véritablement utiliser votre Ledger Nano S, vous devez le connecter à un ordinateur équipé du navigateur Chrome. Pour effectuer la mise en route du cold wallet, vous n’avez pas besoin d’être connecté à Internet, ni même d’un ordinateur. À l’aide des boutons, vous devrez choisir l’option de configuration d’un nouvel appareil (bouton droit), avec seed flambant neuf. L’autre option permet de restaurer les portefeuilles d’un Ledger Nano S qui aurait été perdu ou détruit (bouton gauche).

Pour une nouvelle configuration, vous devez définir votre code PIN. À partir du firmware 1.3, le code PIN peut consister en 4, 5, 7 ou 8 chiffres. Les firmwares précédents vous obligent à configurer un PIN à 4 chiffres.

L’appareil vous fournit ensuite votre seed (succession de 24 mots), mot par mot. Cette étape est cruciale, car elle vous permet d’obtenir les clés de récupération de votre Nano S en cas de souci. Le Ledger Nano S va afficher un par un les 24 mots de votre de seed, que vous devrez noter consciencieusement sur la « Recovery Sheet » fournie. Vérifiez 2 à 3 fois que tout est bien correct avant de passer au mot suivant. Si vous devez redoubler d’attention durant cet étape, il est également crucial de mettre en sécurité votre recovery sheet.

Utiliser le Ledger Nano S

Pour pouvoir gérer vos crypto-monnaies via le Nano S, vous devez installer des applications spécifiques disponibles sur le site officiel via l’onglet « APPS ». L’app Ledger Manager vous permet de gérer les cryptos supportées par votre portefeuille physique. Par exemple, l’application Bitcoin permet – outre BTC – de gérer vos Dash, Litecoin, Stratis et une poignée d’autres ALT. Ripple dispose d’une application dédiée à XRP. Remarque : le Ledger Nano S peut accueillir environ 5 applications. Elles peuvent néanmoins être supprimées et ajoutées à volonté.

APPS du Ledger Nano S

Lorsque l’extension Chrome de la monnaie souhaitée est installée, vous pouvez  via celle-ci accéder à votre portefeuille Ledger Nano S pour envoyer ou recevoir des Bitcoins ou autre. Pour envoyer des Bitcoins, par exemple, vous devrez valider la transaction à l’aide des boutons du cold wallet. Les détails de celle-ci apparaissent sur l’écran. Les informations confidentielles concernant vos adresses ne quittent jamais le Nano S chiffré, d’où son très haut degré de sécurité.

En conclusion

Concurrent principal de Trezor, le Ledger Nano S est en passe de devenir le cold wallet le plus populaire. Il a déjà été distribué à plus de 350 000 exemplaires à travers le monde. Sa popularité est telle qu’il est d’ailleurs actuellement en rupture de stock chez le fabricant et auprès des grands distributeurs. Le réapprovisionnement est prévu pour fin mars 2018.