Analyses des crypto-monnaies L'actualité des coins

Les crypto-devises dans l’univers des taux d’intérêt négatifs

Avatar Carolane de Palmas | il y a 4 semaines
799VUES

Au Danemark, certaines banques paient leurs clients pour qu’ils empruntent. D’autres ont décidé de mettre en place un taux d’intérêt négatif sur les dépôts bancaires. En cause ? La faiblesse générale des taux d’intérêt !

Bienvenue dans le monde bizarre des taux d’intérêt négatifs où vous devez payer pour pouvoir stocker votre patrimoine dans votre banque !

VERSUSstudio / Shutterstock.com

Pour Henny Sender – correspondant en chef pour les finances internationales au Financial Times et basé à Hong Kong – les banques centrales sont l’une des principales raisons de la hausse récente des prix du Bitcoin (BTC) et du marché des crypto-monnaies. 

Alors qu’une guerre commerciale se développe en Chine et aux États-Unis, que le divorce entre le Royaume-Uni et l’Europe pourrait se solder par un no-deal, que la croissance allemande ralentit plus que prévu et que la crise italienne se poursuit, les monnaies de certaines des plus grosses économies sont menacées. En effet, de nombreux pays attendent que leurs banques centrales prennent les mesures adéquates pour soutenir leurs économies et protéger leurs devises. 

Taux d’intérêt négatif – En proposant davantage de stimuli monétaire, les banques centrales soutiennent le prix des crypto-devises 

Puisque les banques centrales souhaitent soutenir les investissements et la consommation, elles poussent les banques commerciales à accorder des prêts.

Avec des taux d’intérêt extrêmement faibles proposés par les banques centrales, les banques commerciales doivent s’adapter pour soutenir leur profitabilité. C’est ainsi qu’elles se mettent à imposer un taux d’intérêt négatif sur les dépôts ou à payer leurs clients pour qu’ils empruntent. 

Alors que les dépôts bancaires sont taxés au lieu d’accumuler des intérêts, cela pousse les gens à dépenser plutôt que d’épargner. La population peut donc se sentir forcer de se conformer aux décisions des banques centrales. Elle a donc de moins en moins de liberté quant à l’utilisation de son argent. 

Détenir des crypto-devises comme le Bitcoin (BTC) pourrait donc être une solution alternative pour éviter d’être victime des politiques monétaires toujours plus accommodantes et des taux d’intérêt négatifs. Ainsi, la population choisissant les devises digitales pourrait devenir sa propre banques.

Roman Bodnarchuk / shutterstock.com

Est-il temps d’acheter du Bitcoin ?

« Le Bitcoin a le potentiel de bien performer au cours des cycles économiques normaux et des crises de liquidité, en particulier celles qui impliquent des dévaluations monétaires » a écrit le département de recherche de Grayscale Investments. 

Cette société de gestion d’actifs en monnaie numérique ajoute que le Bitcoin a « des caractéristiques de réserve de valeur similaires aux actifs réels comme l’or avec des caractéristiques de monnaie forte comme une rareté immuable ».

Ainsi, les efforts des banques centrales de nombreuses économies développées pour faire baisser la valeur de leurs monnaies et leurs taux d’intérêt ont poussé de nombreux investisseurs à envisager les crypto-devises comme des « valeurs refuges ».

Bien sûr, la forte variation des prix des crypto-devises est toujours un risque important. Malgré le risque généralisé de fraude et de piratage, le Bitcoin et les altcoins sont des actifs financiers de plus en plus attirant.

Découvrez comment profiter des variations du cours du Bitcoin avec notre article : Acheter du Bitcoin (BTC).

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.