AccueilLes entreprises de la Fintech vont adopter la blockchain durant cette décennie | Australie

Les entreprises de la Fintech vont adopter la blockchain durant cette décennie | Australie

Un rapport du gouvernement australien affirme que la technologie blockchain sera la clé de toutes les entreprises Fintech & Regtech dans les 10 prochaines années

Le rapport a souligné que toutes les entreprises Fintech devraient adopter cette technologie pour rester productives à l’avenir. En fin de semaine, le comité restreint de FinTech et RegTech a publié une copie provisoire du rapport.

Le rapport cite plus de 50 fois la technologie blockchain comme une réponse directe à la première récession du pays depuis environ 30 ans, causée par les ravages de la pandémie de coronavirus. Définie comme deux trimestres consécutifs de croissance négative, la récession a été confirmée par l’annonce du trésorier australien le 2 septembre.

La récession annonce des temps difficiles à venir, l’économie s’étant contractée de 7 % au cours du trimestre d’avril-juin. Le rapport intérimaire contient plusieurs suggestions sur la manière dont l’Australie peut « adopter la technologie » pour devenir plus agressive et compétitive à l’échelle mondiale.

Andrew Bragg, chef de la commission, a déclaré : « J’espère que ce rapport intérimaire pourra être considéré comme une série de gains rapides : de nouveaux emplois et plus de choix ».

Le rapport fait plusieurs fois référence aux technologies des grands livres distribués et des blockchains. Il cite même des soumissions à la commission selon lesquelles la puissance et le potentiel des blockchains peuvent être « estimés à 175 milliards de dollars par an dans les cinq ans à venir et à 3 000 milliards de dollars d’ici 2030 ».

Il cite également Michael Bacina, consultant financier chez Piper Alderman, qui explique comment les applications blockchains feraient boule de neige dans l’espace financier : « La plupart des projets fintech et regtech seront soit construits principalement sur la technologie des grands livres distribués ou de la blockchain, soit en utilisant fortement cette technologie au cours des dix prochaines années ».

La question du traitement fiscal des offres initiales de coins a également été abordée, avec des propositions de structure réglementaire autour des ICO à créer pour promouvoir, plutôt que d’entraver, les développements.

Le président exécutif de Power Ledger, le Dr Jemma Green, a indiqué que plus de 26 milliards de dollars avaient été collectés par le biais d’ICOs. Cependant, le pays n’en a réalisé que moins de 1 %. Elle a également expliqué que l’adoption de la nouvelle réglementation fiscale aiderait l’Australie à maximiser ses chances de « capturer une plus grande part de ce gâteau de 26 milliards de dollars », ce qui à son tour créera des centaines d’opportunités d’emploi.

Le Comité doit soumettre le rapport final dans huit mois, c’est-à-dire en avril 2021.