L'actualité des coins

Libra sera adossé à l’USD à hauteur de 50 % et utilise les chatbots de Servicefriend

Avatar Carolane de Palmas | il y a 3 mois
1.21KVUES

Libra est un stable coin qui a été conçu par Facebook pour faciliter les paiements internationaux. La lancement de Libra devrait se faire au cours du premier semestre 2020. Pour éviter de fortes variations, ce stable coin devrait être adossé à un panier de monnaies fiduciaires (ou fiat). La Libra Association est un consortium d’entreprises dont Visa, Uber et PayPal, qui devrait diriger le développement de la crypto-devise de Facebook.

Akkapant turasen / Shutterstock.com

Libra sera adossé à un panier de devise comprenant l’USD, l’EUR, le JPY, le GBP et le SGD

Facebook a annoncé début septembre quelles devises allaient composer le panier initial des devises fiat sur lesquelles allait reposer Libra comme l’USD, l’EUR, le JPY, le GBP et le SGD. Ce week-end, le journal allemand Der Spiegel a annoncé la façon dont le stablecoin Libra sera adossé. 

D’après le journal allemand, chaque jeton devrait être couvert à 50 % par des dollars et des obligations à court terme du gouvernement américain. Pour le reste, un jeton devrait être couvert à 18 % par l’euro et les obligations d’État libellées en euros, à 14 % par le yen japonais et les obligations d’État du Japon, 11 % par la livre sterling et les obligations de Grande-Bretagne et 7 % par le dollar singapourien et les obligations de Singapour. 

Alors que les États-Unis ont récemment critiqué la croissance du yuan chinois comme devise importante et monnaie de réserve mondiale, le stablecoin Libra de Facebook n’a pas inclus le yuan chinois dans le panier des devises fiat. Cela pourrait-il aider ce stable coin à s’introduire aux États-Unis ?

Pixabay – The Digital Artist

Malgré les critiques, Libra continue son développement

Le développement du stable coin de Facebook fait face a un futur incertain. L’opposition importante des différents gouvernements et régulateurs depuis le lacement du projet du réseau social pose de grands risques. Notamment la menace monétaire et les préoccupations de possible perte de souveraineté économique. Malgré cela, Libra continue son développement.

Facebook vient d’acquérir l’entreprise israélienne Servicefriend qui développe des chatbots pertinents pour les applications de messagerie. Actuellement, Servicefriend va travailler pour Calibra dans le but de renforcer l’automation du service client.

Calibra est le portefeuille connecté de Libra. C’est aussi un produit développé par Facebook. Si vous souhaitez utiliser Libra, il sera facilement utilisable dans vos réseaux sociaux comme Facebook, Whatsapp et Instagram.

La France ne veut pas de Libra

Bruno Le Maire, ministre français des Finances, a récemment déclaré que Libra mettrait en danger la « souveraineté des États ». Pour lui, une entreprise privée ne devrait pas « créer une monnaie souveraine qui pourrait rentrer en concurrence avec les devises des États ». Bruno Le Maire ne veut pas que Libra se développe « sur le sol européen. En effet, cela pose d’importants risques pour les consommateurs, mais aussi pour les entreprises.

Que pensez-vous de Libra de Facebook ?

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.