L'actualité des coins

L’UE s’attaque à l’utilisation des crypto-monnaies dans les activités illégales

Avatar Frédéric Jean | il y a 11 mois
1.06KVUES

En Europe seulement, il est estimé que les crypto-monnaies facilitent l’aboutissement d’environ 4% des opérations de blanchiment d’argent. En juin de l’année dernière, l’Union Européenne (UE) a finalisé la 5ème directive anti-blanchiment (AML5) dans le but de lutter contre les activités malveillantes, facilitées et par l’utilisation de crypto-monnaies.

La Commission Européenne vient d’approuver une nouvelle liste de 23 pays dotés de dispositifs prémédités dans les domaines de la lutte contre le blanchiment d’argent et du financement du terrorisme.

Věra Jourová, commissaire chargé de la justice, des consommateurs et de l’égalité des genres a révélé:

«Nous avons mis en place les normes de lutte contre le blanchiment de capitaux les plus strictes au monde, mais nous devons veiller à ce que l’argent sale provenant d’autres pays ne parvienne pas dans notre système financier. L’argent sale est la pierre angulaire du crime organisé et du terrorisme. J’invite les pays énumérés à remédier rapidement à leurs carences. La Commission est disposée à collaborer étroitement avec eux pour résoudre ces problèmes dans notre intérêt mutuel. »

Porter l’attention sur les échanges crypto à crypto

Les nouvelles dispositions visent à réglementer les échanges fiat-à-crypto-monnaie, les plateformes d’échange crypto et tous les fournisseurs de portefeuilles de garde, offrant aux pays de l’Union Européenne un délai de 18 mois pour les inclure dans leur législation nationale.

Les dernières réglementations, en revanche, ne traitent pas de la question des échanges crypto-monnaie à crypto-monnaie, élément fondamental des chaînes de blanchiment d’argent, où des monnaies numériques transparentes telles que Bitcoin ou Ethereum sont blanchies via des actifs crypto privés.

La position prise par l’UE sur les monnaies digitales peut être qualifiée de pivot, mais lent. Toutefois, l’UE envisage d’élargir sa réglementation en matière de lutte contre le blanchiment d’argent  afin de s’attaquer à l’anonymat des crypto-monnaies et de s’intéresser davantage les échanges crypto à crypto. Néanmoins, la Commission Européenne ne veut pas se hâter d’approuver de nouvelles lois, craignant d’empêcher l’adoption massive des actifs numériques.

La Commission est chargée de réaliser une évaluation indépendante et de reconnaître les «pays tiers à haut risque» au sens des quatrième et cinquième directives AML.

Des États membres de l’UE poussent pour des changements

Alors qu’une nouvelle méthode unifiée doit bientôt être mise en place, de nombreux États ont adopté une position active réclamant des amendements: La France demande une interdiction générale des monnaies virtuelles anonymes qui ne reconnaissent pas les deux parties à la transaction.

De son côté, l’Allemagne envisage de créer un registre public permettant de superviser et de réglementer la technologie des blockchains, des crypto-monnaies et d’autres technologies innovantes.

L’Irlande suggère d’adopter légalement le projet de loi 2019, qui appliquerait la loi AML5, renforçant ainsi les normes de diligence raisonnable pour tous les fournisseurs de services monétaires tels que les banques et empêchant la création de coffres de dépôt sécurisés non identifiés.

Les autorités fiscales espagnoles exigent également des noms de fournisseurs de services financiers et des informations commerciales pertinentes sur les acheteurs de devises numériques soupçonnés d’être impliqués dans le blanchiment d’argent

Malte a mis en place un vaste cadre juridique pour traiter les délits financiers, les fraudes de marché et les fraudes commises par les clients, ainsi que de nombreuses autres activités criminelles connexes.

Chypre est en train d’incorporer la loi AML5 dans ses lois financières nationales, ce qui donnerait à la SEC chypriote la responsabilité de la réglementation et de la mise en œuvre de la cryptographie.

Combler un vide juridique

La cinquième directive AML poussera efficacement l’UE proche des mesures cryptographiques présentées aux États-Unis il y a six ans. Les responsables européens de la réglementation ont largement adopté une tactique plus attentiste que leurs collègues américains, à une époque où le type de risque posé par les crypto-monnaies n’était pas bien compris.

Néanmoins, cette méthode a changé fin 2015, après les attentats meurtriers de Paris, lorsque les ministres de l’UE ont appelé à un « renforcement des contrôles » sur les monnaies numériques telles que Bitcoin, Ethereum, Ripple, faisant référence à leur utilisation possible dans le financement du terrorisme, le blanchiment d’argent et autres activités illicites.

Plusieurs entreprises de cryptographie dans l’UE ont déjà mis en place des contrôles exhaustifs. La législation de l’UE a ratifié ces conditions et contribuera à garantir que les mauvais joueurs ne puissent continuer à opérer. Cela marque en outre une étape importante dans la synchronisation de la réglementation cryptographique universelle, permettant de réduire les risques d’arbitrage réglementaire.

eToro
Principales caractéristiques
Accepte les clients des États-Unis
Plateforme de trading de crypto-monnaie primée
Grande variété d'actifs cryptographiques
Dépôt minimum
$50
United States
Principales caractéristiques
Accepte les clients des États-Unis
Plateforme de trading de crypto-monnaie primée
Grande variété d'actifs cryptographiques
Moyens de paiement
Virement bancaire, Virement
eToro est une plateforme de trading social basée à Chypre. La société a révolutionné l'industrie du commerce en ligne en introduisant des moyens innovants pour les traders de tirer profit des marchés financiers.
Les crypto-actifs sont des produits d'investissement non réglementés très volatils. Aucune protection des investisseurs de l'UE. eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune représentation et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non spécifiques à l'entité disponibles sur eToro. Votre capital est en danger.
CEX
Principales caractéristiques
Dépôt minimum
$200
United States
Principales caractéristiques
Moyens de paiement
Carte de crédit, Carte de débit, Virement bancaire, Crypto-monnaies
Bittrex
Principales caractéristiques
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Dépôt minimum
$1
United States
Principales caractéristiques
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Moyens de paiement
Carte de crédit
Bittrex Global possède l'une des plateformes de trading et des infrastructures de stockage numérique les plus sécurisées au monde, où les clients peuvent accéder à de nouveaux produits passionnants.
Binance
Principales caractéristiques
Vaste gamme de cryptomonnaies
Élevé en liquidités
Authentification à double Facteur
Dépôt minimum
$1
United States
Principales caractéristiques
Vaste gamme de cryptomonnaies
Élevé en liquidités
Authentification à double Facteur
Moyens de paiement
Crypto-monnaies
Binance a connu une croissance exponentielle depuis sa fondation en 2017 et est aujourd'hui l'un, sinon le plus grand échange de crypto-monnaie sur le marché.
Coinmama
Principales caractéristiques
Dépôt minimum
$60
United States
Principales caractéristiques
Moyens de paiement
Carte de débit

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.