AccueilL’utilisation de la blockchain pour le recyclage peut améliorer son efficacité

L’utilisation de la blockchain pour le recyclage peut améliorer son efficacité

La blockchain peut collecter et héberger des données pour l’industrie du recyclage et contribuer à l’optimisation de la supply chain

RecycleGo, une start-up Blockchain, travaille avec DeepDive Technology Group (DTG) pour permettre aux entreprises de suivre le cycle de vie d’une bouteille plastique individuelle, de la production au recyclage.

Le monde produit jusqu’à 300 millions de tonnes de déchets plastiques par an et seulement 9 % d’entre eux sont recyclés, selon les estimations des Nations unies. Cette situation démontre que l’industrie du recyclage n’en est qu’à ses débuts et qu’elle peut gagner en efficacité.

Le PDG de RecycleGo, Stan Chen, a commenté la situation actuelle de l’industrie :

« En proie à des problèmes d’efficacité, à une multitude de parties prenantes et à un manque de données numériques”, Chen appelle également à « une plus grande visibilité de la supply chain pour une meilleure prise de décision ».

Chen affirme que les inefficacités du marché du recyclage sont dues au manque d’incitations des gouvernements pour encourager les ménages et les entreprises à recycler.

Chen a ajouté :

« Plus vous avez de visibilité dans n’importe quel type de supply chain, plus vous êtes en mesure de vous engager dans la planification des ressources de l’entreprise, y compris les décisions de prix et d’achat et la gestion des stocks, ce qui a un impact direct sur la protection de vos marges et finalement sur la création de valeur dans son ensemble ».

Comment cela fonctionne-t-il ?

Actuellement, le projet en est à sa première phase, au cours de laquelle les collaborateurs fourniront des informations sur la manière dont une bouteille est créée, la manière dont elle sera collectée, traitée et recyclée en vue d’une reproduction future.

Rien qu’à partir de cette phase, les participants devraient bénéficier d’une réduction des coûts de 15 à 20 %.

Les données fournies par les collaborateurs seront modulables, ce qui permettra aux grands producteurs d’optimiser, directement et indirectement, leur supply chain, améliorant ainsi à la fois les coûts et l’image de marque.

Le projet est toujours en cours de développement et est construit avec HyperLedger Fabric, et est soutenu par plus de 250 entités telles que IBM, Intel et DeepDive.

Misha Hanin, PDG de DeepDive, a fait part de ses objectifs pour le projet :

« Nous construisons cette blockchain non seulement pour RecycleGO, mais aussi pour tous ceux qui veulent faire partie de ce réseau. Notre objectif est de faire passer les taux de recyclage d’environ 8 % à 100 % à l’avenir ».

Une initiative mondiale

Récemment, un projet similaire au Canada a été lancé dans le cadre d’un projet pilote appelé « reciChain ». Il poursuit l’optimisation et la durabilité de la supply chain en suivant les produits en plastique grâce à un « code-barres chimique », en le reliant à un jumeau numérique.

Le projet pilote testera à la fois les plastiques rigides et souples. Ces systèmes ne sont pas connectés pour le moment, mais à mesure que l’industrie se développe, il pourrait y avoir un potentiel de collaboration plus poussée au niveau mondial.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.