L'actualité des coins

Merrill Lynch interdit à ses clients d’investir dans les fonds Bitcoin

Audy Audy | il y a 10 mois
586VUES

Merrill Lynch, la filiale de courtage de Bank of America, a empêché ses conseillers financiers et ses clients de négocier des investissements liés aux Bitcoins.

Logo Bitcoin Investment Trust/The Enterprise Daily

Merrill Lynch veut contrer l’ascension des contrats à terme de Bitcoins

Cette interdiction s’étend aux clients qui négocient sur la plate-forme « Bitcoin Investment Trust » de Grayscale. La décision de bloquer l’accès aux Fonds Bitcoin était motivée par des préoccupations au sujet des « normes d’admissibilité de cet actif numérique. » Cette note interne de service a été distribuée à environ 17 000  conseillers régionaux. Selon une information publiée par le Wall Street Journal, la banque n’a fait qu’étendre une précédente interdiction sur les contrats à terme de Bitcoin. Une autre source du Wall Street Journal a déclaré que Merrill Lynch avait mis en place cette politique le 8 décembre 2017 ; deux jours seulement avant le lancement des contrats à terme sur la plate-forme CBOE. Cette même source a également confirmé que les fonds Bitcoin existants ne pouvait pas être détenus dans des comptes sur honoraires, mais dans des comptes de courtage.

Investir dans le Bitcoin/Coinmunity

La démarche de Merrill Lynch n’est pas isolée

Silbert, un banquier d’investissement de Wall Street, a déclaré à Reuters : « Nous sommes impatients de discuter avec Merrill Lunch et de répondre à toutes les questions ou les préoccupations qu’ils ont concernant le Bitcoin Investment Trust. Par ailleurs, nous ne sommes pas au courant de politiques similaires mises en place par d’autres sociétés de courtage. » La Futures Industry Association (FIA) a publié une lettre ouverte à la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) des États-Unis avant le lancement des contrats à terme de Bitcoins, dans laquelle elle fait part de ses inquiétudes quant au processus de lancement  des contrats à terme de crypto-monnaies. De plus, toujours selon le Wall Street Journal, les grandes banques et les grandes sociétés de courtage, dont JPMorgan Chase, Citigroup et la Banque royale du Canada, ont tous refusé à leurs clients l’accès à des contrats à terme de Bitcoins.

Source :

Coindesk