L'actualité des coins

Un nouveau cas d’escroquerie sur Twitter

Amélie Amélie | il y a 7 mois
521VUES

Un nouveau cas d’escroquerie sur les réseaux sociaux a été observé ce mardi 1er mai. Le compte Twitter du Vertcoin a en effet été détourné, et un message émanant donc du compte officiel  incitait les internautes à envoyer de la crypto-monnaie à une adresse mail bien précise.

Une tentative pour dérober des crypto-monnaies

Depuis plusieurs semaines maintenant, certains escrocs sévissent sur le Web et notamment sur les réseaux sociaux. Le but est toujours le même, à savoir dérober des crypto-monnaies aux internautes. Ainsi, ce mardi 1er mai, c’est Vertcoin qui été victime de ces manipulations. Fort heureusement, la situation a rapidement été maîtrisée, mais certains internautes ont été victimes de ce piratage.

Quelques heures avant le piratage, James Lovejoy, le développeur principal du Vertcoin, avait expliqué aux internautes que le compte du projet avait été compromis. On pouvait ainsi lire sur le compte Twitter que le réseau social avait été contacté pour dénoncer cette pratique invasive et pour reprendre la main sur le compte. Les modérateurs du Vertcoin avaient d’ailleurs incité les internautes à être très prudents, et à « ne pas croire ou partager ce qui est publié avant d’obtenir la confirmation que nous avons bien pu reprendre le contrôle du compte. »

Un problème difficile à gérer

Le tweet est resté en ligne relativement longtemps, et trois transactions entrantes ont été enregistrées. La somme est dérisoire puisqu’on nous annonce un total de 0,00668707 Bitcoins, ce qui équivaut à un peu de plus de 60 dollars. Fort heureusement, la situation a été rapidement rétablie et maîtrisée.

Copie écran Twitter – Vertcoin / Le message a ensuite été rapidement supprimé.

Malheureusement, ces piratages sont fréquents ces derniers temps. On se souvient par exemple des pirates qui avaient modifié le nom d’un compte pour inciter les internautes à faire des virements en crypto-monnaies. Et plusieurs utilisateurs de Twitter avaient été victimes de ces cybercriminels sans scrupule. Plus que jamais, la prudence est de mise !

Source :

CoinDesk