L'actualité des coins

Un organisme de réglementation israélien menace d’interdire aux entreprises Bitcoin d’entrer en bourse

Audy Audy | il y a 1 année
511VUES

Le président de l’Autorité israélienne des marchés de capitaux (ISA) proposera un règlement interdisant les sociétés qui traitent des crypto-monnaies, telles que le Bitcoin, de faire du trading auprès de la bourse de Tel-Aviv.

L’ISA ne souhaite aucune activité liée aux crypto-monnaies au sein de la bourse de Tel-Aviv

Hier, lors d’une conférence de presse, le président de l’ISA, Shmuel Hauser, a déclaré qu’il présentera au conseil d’administration un cadre réglementaire visant à interdire aux sociétés qui réalisent des activités basées sur les crypto-monnaies de faire du trading sur le seul marché public israélien. La Bourse de Tel Aviv est d’ailleurs sous la supervision directe de l’ISA. Dans une déclaration publique rapportée par Reuters, Hauser a déclaré : « Si nous avons une entreprise dont l’activité principale se concentre sur les crypto-monnaies, nous ne le permettrions pas. S’il est déjà coté en bourse, ses activités de trading seront suspendues. »

The Times of Israel

Une proposition qui sera présentée au début de l’année 2018

D’ailleurs, plus tôt ce mois-ci, Hauser a comparé l’intérêt des investisseurs pour le Bitcoin à la ruée vers l’or du XIXe siècle. « Le Bitcoin ressemble à une bulle, sent comme une bulle et se comporte comme une bulle », a déclaré Hauser à l’époque. L’ISA a également appelé à la mise en place d’un cadre réglementaire pour exclure les entreprises Bitcoin des indices TASE.


StreetWise Journal

Le chef de l’ISA devrait donc présenter cette nouvelle proposition au conseil d’administration de l’ISA la semaine prochaine. Si elle est approuvée, la proposition fera l’objet d’une audience publique avant que les lois régissant la TASE ne soient modifiées pour légiférer sur l’interdiction des entreprises Bitcoin. Après 6 ans à la tête de l’ISA, cette proposition risque d’être la dernière grande intervention de Shmuel Hauser auprès du conseil d’administration.

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.