L'actualité des coins

Pas d’adoption massive des crypto-monnaies « avant 100 ans » selon Kaspersky

Avatar Frédéric Jean | il y a 2 semaines
462VUES

Le milliardaire Eugene Kaspersky, Président Directeur Général de la société de cyber-sécurité russe Kaspersky Lab, a estimé cette semaine que le bitcoin est une innovation brillante, tout en précisant que le monde n’est pas encore prêt pour une utilisation massive des crypto-monnaies, estimant de façon assez pessimiste que cela pourrait changer dans « 100 ans » (!).

Kaspersky a tenu ces propos lors d’une interview auprès du média Arabian Business, au cours de laquelle il a démenti des informations selon lesquelles sa société de cyber-sécurité mettrait en ce moment au point une technologie d’espionnage au profit des services de renseignement russes.

L’adoption massive du Bitcoin nécessite un « Nouvel Ordre Mondial », selon Kaspersky

Kaspersky estime donc que les crypto-monnaies finiront par dépasser le papier-monnaie à l’avenir. Cependant, il pense que cela n’arrivera pas avant l’avènement d’un nouvel ordre mondial, dans lequel un gouvernement unique mondial serait formé en remplacement des nombreux États-nations différents qui composent le monde actuellement.

«Les crypto-monnaies sont une excellente idée, mais le monde n’est pas encore prêt pour leur adoption massive. Le monde doit être uni si nous voulons avoir des monnaies cryptées largement répandues. Pour le moment, les gouvernements veulent les contrôler. »

Les crypto-monnaies ne peuvent pas remplacer le système financier actuel

Kaspersky pense ainsi que l’adoption massive des crypto-monnaies pourrait prendre encore un siècle. Mais même passé ce délai, le mathématicien russe ne pense pas que le Bitcoin (seul ou avec le concours d’autres crypto-monnaies) remplacera totalement le système financier traditionnel actuellement en place :

«À l’avenir, peut-être dans 100 ans, tous les gouvernements du monde formeront un seul gouvernement planétaire. Les États s’uniront sous le (gouvernement de la Terre). C’est seulement à ce moment que nous aurons l’opportunité de voir instaurer une monnaie unique. Certaines autres devises pourraient également circuler, mais à l’échelle mondiale, la monnaie sera unifiée. Les monnaies numériques actuelles, telles que le bitcoin, ne peuvent toutefois pas remplacer le système financier actuel. Mais certaines des idées et des techniques sur lesquelles reposent ces devises peuvent être utilisées dans la future monnaie mondiale avec peu de modifications, en tirant parti de la technologie de la blockchain» a-t-il déclaré.

Ces propos cadrent bien avec plusieurs récentes nouvelles concernant la création de crypto-monnaies privées et centralisées par des banques et institutions financières, notamment JP Morgan et Mastercard dernièrement.

Les banques centrales pourraient également s’y mettre, avec le risque qu’au final, le système financier traditionnel s’approprie les technologies des crypto-monnaies et leurs principes, à l’exception de la décentralisation. Ce qui laisserait les crypto-monnaies « traditionnelles » avec peu d’avantages comparatifs…

Les crypto-monnaies constituent une menace existentielle pour les banques centrales

Rappelons qu’en 2015, Kaspersky considérait déjà les crypto-monnaies comme une innovation remarquable.

Il avait alors averti que les gouvernements essaieraient d’interdire les crypto-monnaies si elles devenaient trop populaires. Celles-ci constituent en effet selon lui une menace existentielle pour les gouvernements et les banques centrales :

«Je ne suis pas certain que différents pays vont essayer d’interdire l’utilisation des crypto-monnaies. Car elles sont hors de leur contrôle. Les autorités ne feront pas attention, tant que les [crypto-monnaies] ne constituent pas une menace. Quand elles commenceront à menacer de supplanter les monnaies nationales, elles seront immédiatement bannies » avait-il prédit.

Jack Dorsey, un autre milliardaire, s’affiche bien plus optimiste

Il est intéressant de noter que le pessimisme de Kaspersky contraste fortement avec l’opinion d’un autre milliardaire, le patron du réseau social Twitter et de l’application de paiements Square, Jack Dorsey.

Dorsey est un fervent défenseur du Bitcoin de longue date. Dans un podcast diffusé cette semaine, il a réaffirmé son optimisme quant au fait que le monde aura finalement une monnaie unique. Il a à cette occasion estimé une fois de plus qu’il s’agira très probablement du Bitcoin.

Contrairement à Eugene Kaspersky, Jack Dorsey ne pense pas que l’adoption massive des crypto-monnaies nécessitera l’abolition des États-nations.

Seul l’avenir permettra de dire si les crypto-monnaies supplanteront les monnaies nationales. Mais ce qui est sûr, c’est que cela n’arrivera pas demain. De nombreux défis technologiques et réglementaires restent encore à relever avant de pouvoir espérer une telle révolution financière mondiale.

Ajoutez un commentaire

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.