AccueilLe PDG d’une entreprise d’échanges de crypto-monnaies est enlevé en Ukraine

Le PDG d’une entreprise d’échanges de crypto-monnaies est enlevé en Ukraine

L’univers des crypto-monnaies ne cessera jamais de nous surprendre. Après les récentes cyberattaques liées à ce secteur, il y a désormais le kidnapping du spécialiste de l’informatique et directeur général d’une société d’échanges de crypto-monnaie britannique, EXMO, à Kiev, en Ukraine. Pavel Lerner, âgé de 40 ans, a en effet été enlevé par les malfaiteurs le 26 décembre dernier. M. Lerner aurait également un certain nombre de start-up liées à cette technologie, y compris les opérations minières.

Selon les rapports diffusés par les enquêteurs, le PDG de cette entreprise a été kidnappé près d’une ancienne rue connue sous le nom de Prospect de Moscou.

Les enquêtes se poursuivent

Le PDG d’EXMO aurait été conduit dans un Mercedes-Benz Vito par des assaillants inconnus. D’après Strana, M. Lerner aurait été traîné de force dans une voiture de la marque allemande par des inconnus portant des vêtements noirs et des cagoules. Les recherches sont toujours en cours, et les enquêteurs examinent toutes les pistes possibles.

Si vous avez manqué cette nouvelle, en voici les détails :

https://www.youtube.com/watch?v=h1lO8ew6jfM

Selon BitsMedia, la société dirigée par Lerner a récemment publié une déclaration confirmant les rapports des médias, ajoutant qu’ils font tout leur possible pour aider à le retrouver. Cette annonce a en outre assuré que les opérations de l’entreprise n’étaient pas affectées et a révélé qu’il n’avait pas directement accès aux données des utilisateurs.

Qui est Pavel Lerner ?

Selon les médias ukrainiens, Pavel Lerner est le PDG d’EXMO, et l’enlèvement est certainement lié à ces activités. Il est originaire de Koursk, mais il vit à Barcelone. Sur son profil LinkedIn, Lerner énumère son travail en tant que responsable de l’analytique et du trading chez EXMO.

Le parcours de Lerner est similaire à celui du Russe Alexander Vinnik qui a fait l’objet d’une poursuite avant de lancer sa propre entreprise d’échanges de crypto-monnaies, baptisée WEX.