L'actualité des coins L'actualité du bitcoin (BTC)

2 coups durs pour le Bitcoin: Peu de chances que la SEC valide un ETF, et le CBOE fait marche arrière sur les Futures

Avatar Frédéric Jean | il y a 6 jours
298VUES

Le président de la Securities and Exchanges Commission (SEC) des États-Unis, Jay Clayton, s’inquiète toujours de la protection des investisseurs en ce qui concerne la potentielle approbation de fonds négociés en bourse (ETF) sur le Bitcoin (BTC). Le président de la SEC s’est en effet exprimé au sujet des crypto-monnaies sur FOX Business hier 14 mars.

Dans l’interview, Clayton a affirmé être neutre vis-à-vis des monnaies numériques, affirmant qu’il n’était pas un porte-parole contre les crypto-monnaies. Le président de la SEC a expliqué qu’il s’inquiète du potentiel de manipulation du marché, et souhaite garantir la protection des investisseurs:

La SEC souhaite protéger le public et obtenir toutes les assurances nécessaires avant de valider un ETF sur le Bitcoin

« Ce qui m’inquiète pour le moment, c’est la capacité (des organismes souhaitant faire approuver leurs ETF) à démontrer que les opérations sous-jacentes ne sont généralement pas manipulées, et qu’elles se produisent sur des sites fiables avec de solides règles et que la conservation des fonds est gérée de telle sorte que nous pouvons nous sentir à l’aise. »

Bien que Clayton ait refusé de commenter une proposition spécifique d’ETF sur le Bitcoin, il a néanmoins noté qu’il reste envisageable qu’une telle proposition pourrait être approuvée.

Rappelons que la SEC a récemment annoncé qu’elle allait bientôt commencer le compte à rebours pour approuver ou désapprouver l’ETF sur le Bitcoin proposé par VanEck / SolidX. Après avoir retiré la demande en raison de la fermeture du gouvernement américain fin janvier (le « government shutdown »), la Chicago Board Options Exchange (CBOE) a soumis à nouveau la demande une semaine plus tard.

Soulignons également que plus tôt cette semaine, Jay Clayton a confirmé sa précédente déclaration selon laquelle Ethereum (ETH) et les crypto-monnaies similaires ne sont pas des valeurs mobilières au sens du droit américain.

Le CBOE marque fait marche arrière sur les Futures dur le Bitcoin

Un autre nouvelle récente qui éloigne la perspective de l’approbation d’un ETF sur le Bitcoin est l’annonce hier du Chicago Board Options Exchange (CBOE) qu’il n’méettra pas n’ajoutera pas de nouveau Futures sur le Bitcoin (BTC) sur sa plateforme de contrats à terme CFE en mars.

Selon le communiqué, le CBOE réévalue son approche en matière de négociation de contrats à terme sur crypto-monnaies :

«CFE n’ajoute pas de contrat à terme sur en mars 2019. CFE évalue son approche en ce qui concerne la manière dont elle prévoit de continuer à offrir des produits dérivés sur les crypto-monnaies. CFE n’envisage pas pour le moment de répertorier de nouveaux contrats à terme à des fins de négociation, bien qu’elle réfléchisse aux prochaines étapes. »

Les contrats à terme actuellement listés, expireront en juin. CBOE note que tous les contrats à terme actuellement cotés sont encore disponibles à la négociation.

Rappelons qu’en décembre 2017, CBOE a ouvert le trading sur contrats à terme sur le Bitcoin, suivi de près par son concurrent, le Chicago Mercantile Exchange (CME).

Les contrats à terme donnent aux investisseurs une exposition à un actif sous-jacent – en l’occurrence le Bitcoin – sans qu’il soit nécessaire d’en posséder. Au lieu de cela, les investisseurs achètent des contrats qui suivent le prix sous-jacent de l’actif et spéculent sur l’augmentation ou la diminution du prix du contrat à sa date d’expiration.

Dans le cas du marché à terme CBOE sur le Bitcoin, la différence est ensuite réglée en dollars américains.

Deux nouveaux coups durs pour le marché des crypto-monnaies

Pour résumer, il y a peu de chances que la SEC valide les propositions d’ETF sur le Bitcoin en cours de validation, et l’un des deux fournisseurs de contrats à terme sur le Bitcoin réfléchit visiblement à stopper cette activité…

Rappelons que la créations d’un ETF sur le Bitcoin devrait permettre selon les experts des entrées massives de nouveaux capitaux sur le marché du Bitcoin, dans l’espoirs que le grand public soit plus rassuré d’investir sur les crypto-monnaies via des produits régulés par la SEC plutôt que sur les plateformes d’échange, régulièrement sous le feu des projecteurs pour des affaires de vols et de piratage.

Le fait que le CBOE fasse machine arrière sur les contrats futures sur le Bitcoin constitue aussi un facteur négatif, les futures sur le Bitcoin étant pour les investisseurs institutionnels une porte d’entrée vers le marché des crypto-monnaies.

On notera cependant que ni le Bitcoin ni les autres principales crypto-monnaies telles que l’Ethereum ou le Ripple n’ont affiché de réaction particulière face à ces informations.

Ajoutez un commentaire

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.