Analyses des crypto-monnaies

Un premier fonds crypto coté sur une bourse Suisse

Caroline Dooms | il y a 3 mois
240VUES

Les crypto-monnaies ont dorénavant leur propre fonds coté sur la bourse Suisse Six Swiss Exchange. Ce produit devrait ouvrir une voie royale au marché pour des investisseurs institutionnels notamment.

ETF réglementé en Suisse

Les autorités suisses ont octroyé leur agrément à Amun, un Exchange Traded Fund (ETF) qui a pour but de suivre les performances de cinq devises digitales différentes à savoir le Bitcoin (BTC), l’Ethereum (ETH), le Ripple (XRP), le Bitcoin Cash (BCH) et le Litecoin (LTC). Les investisseurs dans Amun pourront donc bénéficier des variations à la hausse des cours de ces 5 devises.

Le fonds crypto en pratique

L’allocation de Amun entre les différents actifs digitaux sera revue périodiquement notamment sur la base de la capitalisation de marché. Il n’est pas exclu que d’autres crypto-monnaies viennent s’y ajouter. L’index est dénommé Amun Crypto Basket (HODL5).

A l’heure actuelle, HODL5 se compose à plus de 48% de BTC. Viennent ensuite 25% de XRP et près de 18% d’ETH. Sur le principe, c’est un produit similaire au CryptoPortfolio d’eToro si ce n’est qu’il s’agit là d’un véhicule d’investissement coté sur une bourse officielle, le Six Swiss Exchange. Cela permettra donc à un certain nombre d’investisseurs institutionnels d’y accéder. Les frais de gestion associés à ce fonds sont de 2.5% ce qui est relativement standard.

Le sort de Bitcoin Cash dans ce panier suite au hard fork survenu mi-novembre devra encore être clarifié.

Le produit n’est pas accessible pour les investisseurs particuliers résidents dans l’Espace économique européen. Ceux-là devront continuer à acheter des cryptomonnaies en dehors des bourses réglementées.

Représentation de la répartition des cryptomonnaies dans le fonds coté en bourse Amun
La répartition entre les différentes cryptomonnaies sera revue mensuellement.

Une grande première ?

Oui et non. Aux États-Unis, certains produits similaires sont déjà en circulation mais ils se concentrent chacun sur une seule crypto-monnaie. Au Canada également, le First Block Capital Bitcoin Trust a obtenu le statut de fonds commun de placement en septembre 2018.

La Suisse espère cependant retrouver sa place de leader dans le domaine des crypto-monnaies en s’engageant dans cette voie. Pour l’anecdote, Amun est basé à Zoug, la crytpo-valley et ville d’accueil de multiples devises digitales dont Ethereum. Il faut d’ailleurs espérer qu’un tel produit fédérera un nouvel enthousiasme autour d’ETH qui doit se satisfaire dorénavant de la troisième place du marché des cryptomonnaies derrière XRP.

Une bonne nouvelle pour les investisseurs

Alors que la Securities and Exchange Commission (SEC) américaine n’en finit plus d’hésiter concernant les ETF tant attendus, le régulateur suisse montre l’exemple. Attention cependant pour l’investisseur particulier car l’arrivée d’un nombre croissant d’investisseurs institutionnels modifie la dynamique du marché. Il sera important de comprendre cette influence et les forces en jeu pour ne pas être évincé.

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.