L'actualité des coins

Le procureur général de la ville de New York enquête sur les plateformes d’échange

Amélie | il y a 5 mois
400VUES

La ville de New York vient de lancer une série de treize enquêtes visant directement les plateformes d’échange de crypto-monnaies. L’objectif est de vérifier la transparence des transactions et de s’assurer de la sécurité des internautes qui participent à cette aventure qui fait polémique.

Une enquête de grande ampleur

Le procureur général de la ville de New York, Eric Schneiderman, vient de lancer une enquête de grande ampleur auprès de treize sites spécialisés dans les échanges de crypto-monnaies. Parmi les plateformes d’échange visées par cette enquête se trouve Coinbase, l’une des plus grandes plateformes au monde.

Pixabay – MichaelWuensch / Cette enquête de grande ampleur a été décidée par le procureur général de New York.

Le procureur de New York est rapidement sorti du silence pour justifier ces enquêtes auprès du grand public, expliquant : « Trop souvent, les épargnants ne disposent que de trop peu d’informations pour évaluer le caractère équitable, intègre et sécuritaire de ces plateformes de trading. »

Les enquêteurs souhaitent donc vérifier le mode opératoire de ces plateformes d’échange, mais aussi les mesures de sécurité qui sont prises en interne pour préserver l’investissement des clients américains.

Des failles de sécurité inquiétantes

Il faut avouer que, ces derniers mois, plusieurs plateformes d’échange ont failli dans la protection des fonds des utilisateurs. On pense notamment à Coincheck, qui a perdu un peu plus de 500 millions de dollars, ou encore à BitGrail, qui en a perdu 170 millions. Avec ces enquêtes, le procureur de New York souhaite rendre ces plateformes d’échange de crypto-monnaies plus sécurisées et vérifier la transparence de leur fonctionnement. L’objectif reste avant tout de protéger les utilisateurs.

Shutterstock / La plateforme d’échange Coinbase est directement visée par cette enquête.

Actuellement, la plupart des sites visés par l’enquête américaine ont accepté de jouer le jeu. Seul Kraken refuse de se soumettre à ce contrôle, le co-fondateur expliquant : « Le fait de se soumettre à ces obligations détournerait de manière significative nos ressources. Cela viendrait complètement chambouler notre feuille de route ! J’ai ensuite réalisé que nous avions pris la sage décision de quitter New York il y a trois ans, et que nous pouvons donc contourner cette décision. »

Maintenant, attendons de connaître les résultats de ces enquêtes pour tirer des conclusions.

Source :

Bitcoinist