L'actualité des coins

Le programme alimentaire mondial de l’ONU économise des milliers de dollars grâce à la technologie BlockChain

Amélie Amélie | il y a 10 mois
898VUES

Le programme alimentaire mondial de l’ONU a choisi de s’appuyer sur la technologie BlockChain afin de réduire le montant des frais bancaires inhérents au système bancaire traditionnel.

Une économie de plusieurs centaines de milliers de dollars

Depuis plus d’un an, le programme alimentaire mondial, le PAM, a mis en place l’expérience du Building Blocks. Il s’agissait dans un premier temps de transférer des fonds aux familles pauvres pakistanaises. Or, ces fonds sont transférés sur une BlockChain Ethereum grâce à une application mobile. Les responsables du programme avaient ainsi expliqué en janvier 2017 : « La technologie BlockChain, plus connue pour être associée à la crypto-monnaie Bitcoin, offre des opportunités uniques pour les agences humanitaires, et peut les aider à offrir à travers le monde la meilleure aide possible aux personnes fragiles. »

Logo PAM Onu / Le programme a choisi la technologie BlockChain pour économiser les frais bancaires

L’initiative s’est développée, et la plateforme de paiement a alors offert la possibilité de venir en aide aux réfugiés du camp d’Azraq, en Syrie. Le système s’est révélé particulièrement intéressant, permettant d’économiser 150 000 dollars par mois. Comment ? Tout simplement en réduisant de 98 % les frais de transaction !

Une initiative moderne et originale

Plus d’argent liquide, de chèque ou de carte de crédit donc. Les réfugiés qui bénéficient de ce programme n’ont pas besoin de partager des données sensibles et peuvent avoir une totale transparence. Le PAM de l’ONU a permis de nourrir 100 millions de personnes dans 80 pays, ce qui est une belle réussite. Réussite due en grande partie à la plateforme Ethereum qui a permis d’économiser des centaines de milliers de dollars de frais bancaires.

Pixabay – basker-dandaphani / Plusieurs milliers dollars sont économisés chaque mois grâce à la technologie BlockChain.

Robert Opp, le directeur de l’innovation du PAM, a déclaré: « Nous étions persuadés que nous pouvions remplacer les services proposés par les banques avec la BlockChain. Cette technologie permet de favoriser la collaboration, en offrant des masses de données très importantes. »

Le PAM a donc fait un joli pari qui s’avère payant. D’autres programmes humanitaires s’appuient désormais sur la BlockChain, à l’instar par exemple de Million Meals qui distribue des repas scolaires en Inde.

Source :

CCN