AccueilQu’est-ce qu’un Smart Contract ou contrat intelligent ?

Qu’est-ce qu’un Smart Contract ou contrat intelligent ?

Certaines crypto-monnaies – Ethereum en est la figure de proue – incluent dans leur conception les contrats intelligents, ou Smart Contracts en anglais. Mais de quoi s’agit-il, au juste ? Cet article vous propose une explication simple de ce qu’est un Smart Contract ou contrat intelligent, ainsi que les nombreuses applications possibles.

Définition du contrat intelligent

Le contrat intelligent est un protocole informatique qui permet l’exécution automatique de contrats dont les clauses ont été définies de façon programmatique. Le degré de complexité est propre à chaque Smart Contract. Il peut s’agir d’une condition très simple (si x est vrai, alors le contrat est exécuté) ou d’un ensemble complexe de critères à remplir pour une exécution totale ou partielle du contrat. Ce concept a été proposé pour la première fois en 1996 par Nick Szabo. En bref, on peut dire qu’un contrat intelligent est l’équivalent informatique du contrat papier classique, aussi bien du point de vue du mode d’enregistrement que de l’exécution.

Quels sont les avantages des Smart Contracts ?

Le concept des contrats intelligents permet d’ouvrir de nouveaux horizons de développement pour les applications qui résident sur la chaîne de blocs. Un contrat enregistré de façon électronique sur un registre distribué (DLT) ne peut être altéré, détruit ou contesté.

Smart contract - source Pixabay

L’exécution du Smart Contract n’est pas liée à des interprétations : seul le code décide de l’exécution totale ou partielle du contrat. Les contrats intelligents vont également permettre de faire baisser substantiellement les coûts engendrés par la passation d’un contrat.

Et quels sont les inconvénients ?

L’inconvénient majeur des Smart Contract est le risque de piratage (inconvénient qui ne leur est pas propre, car il s’applique à vrai dire à l’ensemble des crypto-monnaies, et même aux applications en général). Des failles de sécurité dans le code open source pourraient être exploitées pour modifier les termes du contrat, et donc siphonner des fonds. Un tel hacking a déjà été exécuté sur The DAO, qui a perdu pour quelques dizaines de millions d’Ethers dans l’aventure.

Si les perspectives ouvertes par les Smart Contracts sont énormes, la technologie devra encore évoluer pour déployer tout son potentiel. Le législateur doit également prendre position vu que pour le moment, aucune base légale ne les légitimise.

Contrat intelligent : quelques exemples d’applications

Les possibilités ouvertes par les contrats intelligents sont quasi infinies. Cela peut aller de la simple plate-forme de pronostics comme Gnosis, qui permet aux usagers de prendre des paris sur des événements très variés (sport, politique, etc.) à des contrats de type crédit à la consommation.

Dans le cadre de la location immobilière, une caution pourrait être déposée sur la chaîne de blocs pour être ensuite libérée à la fin du bail, après accord du propriétaire suite à l’état des lieux. Les contrats intelligents pourraient également être utilisés sur de nombreux secteurs de la location. Par exemple, le paiement de la location d’une voiture via une crypto-monnaie de type Smart Contract permettrait d’ouvrir automatiquement le véhicule concerné par le contrat.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.