AccueilQui a dit quoi ? Avec Eliézer Ndinga

Qui a dit quoi ? Avec Eliézer Ndinga

« Qui a dit quoi ? » est une série d’articles lancée par Coin24 ayant pour but d’interroger des acteurs francophones du monde des crypto-monnaies et de la blockchain pour vous éclairer sur des concepts liés à cette industrie pleine d’avenir ou vous présenter des projets pertinents. 

Dans cette nouvelle édition, Eliézer Ndinga, Research Associate de la société suisse 21Shares qui émet des ETP sur crypto-devises, nous parle de différentes façons de valoriser le Bitcoin sur le long-terme.

Pour retrouver tous les articles « Qui a dit quoi ? », cliquez ici.

Qui est Eliézer Ndinga ?

Eliézer co-dirige l’équipe de recherche de la société de gestion d’actifs, 21Shares, qui détient plus d’un milliard de dollars d’actifs sous gestion. Avant cela, en tant qu’associé de capital-risque à New York chez Sagax Development Corp, il a contribué à investir dans la phase de démarrage de startups du secteur Fintech, y compris une entreprise valant plus d’un milliard de dollars. Il a obtenu son diplôme de master en commerce international avec mention très bien à Grenoble École de Management et a rédigé son mémoire de master sur le Bitcoin.

Les ETP sur crypto-devises sont des produits de plus en plus populaires. Pourquoi ?

Avant de parler de la façon dont les investisseurs peuvent valoriser le Bitcoin, rappelons que 21Shares est une entreprise suisse populaire dans l’émission d’ETP (Exchange-Traded Products) sur crypto-devises via des places de marché réglementées comme la bourse suisse SIX et la bourse allemande XETRA.

La société de gestion a lancé le tout premier ETP, au monde, adossé à un panier crypto se nommant HODL. Depuis, la société développe son offre d’ETP pour proposer un choix toujours plus important aux investisseurs institutionnels (et particuliers) qui souhaitent profiter d’une exposition au marché des crypto-devises. Actuellement, l’entreprise propose d’investir dans plus de 10 ETP listés sur des indices cryptos ou des jetons individuels et même un tracker inverse.

Le dernier ETP a été lancé en février 2021 et porte sur le jeton Polkadot (DOT).

Pourquoi les ETP gagnent-ils en popularité ?

Un Exchange-Traded Product ou ETP est un produit financier qui permet aux investisseurs d’accéder à des marchés relativement compliqués d’accès, surtout pour les investisseurs institutionnels qui doivent suivre des règles de compliance.

Les ETP sur crypto-monnaies permettent donc un accès plus simple au marché des crypto-devises tout en offrant une possibilité de diversification de portefeuille optimale avec des frais plus faibles via une option d’investissement plus transparente et plus sécurisée puisqu’un crypto-investisseur va utiliser un titre coté en bourse pour s’exposer au marché des crypto-monnaies.

En effet, la structure suisse de l’ETP,  utilisée pour la première fois par 21Shares avec notre ETP HODL partage de nombreuses caractéristiques des structures traditionnelles des trackers indiciels (ETF), telles qu’un prospectus européen approuvé, une cotation sur les bourses européennes réglementées, une structure ouverte utilisant des créations et rachats pour éviter les primes et les décotes. Et enfin, une ségrégation et une collatéralisation complète des actifs sous-jacents grâce à nos dépositaires indépendants et de nombreux teneurs de marché d’ETF pour assurer la liquidité intra-journalière. Comme la structure suisse des ETP n’est pas limitée par les exigences de diversification des OPCVM, elle est idéalement adaptée pour donner aux investisseurs un accès sûr à des catégories d’actifs plus naissantes et plus recherchées comme les crypto-actifs.

Quelles sont les méthodes de valorisation du Bitcoin les plus intuitives et les plus pertinentes selon 21Shares ?

Comme me l’explique Eliézer Ndinga, il existe de nombreuses méthodes pour valoriser le Bitcoin et plusieurs éléments clés peuvent être pris en compte comme l’évolution de la sécurité du réseau ou l’utilisation croissante de sources d’énergie pour miner des Bitcoins.

Cependant, l’équipe de recherche de 21Shares s’est penchée sur 3 méthodes de valorisation du Bitcoin sur le long-terme qui lui semblent les plus pertinentes : la taille du marché du Bitcoin, le ratio NUPL (Net Unrealized Profit and Loss) et le cycle de vie de l’adoption des crypto-devises.

Le Bitcoin présente de nombreuses similitudes avec l’or mais, étant numérique de nature, il est plus facile à stocker, à transférer, à diviser et à vérifier. Bien que la valeur puisse être subjective, la valeur sous-jacente du Bitcoin est le fait que son réseau est un système monétaire ouvert et résistant à la censure, accessible partout dans le monde, et avec sa propre unité de compte — sa monnaie (également appelée Bitcoin) dont l’offre diminue de manière programmée tous les quatre ans jusqu’en 2140.

Ainsi, les 3 méthodes permettent de répondre à la problématique de la valorisation du Bitcoin, premièrement en définissant le marché qu’attaque le crypto-actif ce qui nous aide aussi à identifier sa potentielle taille de marché. Deuxièmement, le ratio NUPL, étant en quelque sorte le « compte de résultat » des investisseurs, nous permet d’analyser leur comportement basé sur leur P&L et le cours du Bitcoin. Cela est avant tout possible grâce au fait que le livre de compte du Bitcoin, sa blockchain, soit ouvert à tous et surtout que les transactions ne soient pas anonymes. Enfin, la dernière méthode met la lumière sur le nombre d’utilisateurs détenant des crypto-actifs et nous aide à comparer la taille de cette industrie à celle de l’internet. En comparant la base d’utilisateurs d’Internet, comme nous avons besoin d’une connexion internet pour accéder au réseau Bitcoin, nous pouvons donc reconnaître la phase de l’adoption du Bitcoin dans laquelle nous nous situons en 2021.

La taille du marché du Bitcoin par rapport à la taille du marché de l’or

Puisque le Bitcoin est souvent comparé à l’or, l’analyse de la taille du marché du Bitcoin par rapport à celle l’or permet d’estimer un marché total disponible (TAM) pour le Bitcoin m’explique Eliézer. 21Shares et plusieurs autres grandes institutions pensent d’ailleurs que la capitalisation du BTC peut dépasser celle de l’or dans le temps.

Ainsi, si l’on considère que la capitalisation boursière de l’or est d’approximativement 10 000 milliards de dollars, alors le prix du Bitcoin pourrait atteindre les 500 000 $ si sa capitalisation boursière atteint celle de l’or.

Si on veut être plus plus précis, il suffit de diviser la capitalisation boursière de l’or par le nombre de jetons BTC créés, soit 10 000 milliards divisés par 18,6 millions. On obtient alors un prix du Bitcoin d’environ 535 000 $.

Le ratio NUPL pour analyser le sentiment des investisseurs

Une autre façon de déterminer le potentiel de croissance du Bitcoin est le ratio NUPL (Net Unrealized Profit and Loss) qui correspond à la différence entre le profit non réalisé et la perte non réalisée. La meilleure formulation de ce ratio est la suivante : capitalisation réalisée moins capitalisation de marché divisé par capitalisation de marché.

Comme le souligne Eliézer, le Bitcoin repose sur une blockchain ouverte qui permet de visualiser l’ensemble des transactions ayant été effectuées sur le réseau Bitcoin. Ainsi, en analysant les transactions faites sur la blockchain Bitcoin, un investisseur peut mieux comprendre la façon dont les utilisateurs de BTC se comportent par rapport au Bitcoin sur la base de leur P&L.

Le ratio NUPL permet donc d’estimer le sentiment des investisseurs pour mieux anticiper des points de retournement et des niveaux de prix significatifs sur le Bitcoin. Eliézer prend l’exemple de la chute des marchés de mars 2020 où le prix du Bitcoin a chuté de 7 000 $ à 4 000 $, alors qu’une semaine plus tard, le Bitcoin dépassait les 6 000 $.

En examinant la blockchain du Bitcoin, on remarque que lorsque le prix du BTC a chuté, les jetons ont changé de mains, passant des traders à court terme qui avaient acheté des Bitcoins il y a moins de 6 mois aux investisseurs à long-terme qui détenaient des Bitcoins depuis plus d’un an. C’est ce qui explique la remontée rapide vers les niveaux précédents.

Pour reprendre l’analogie du ratio NUPL, lorsque les traders à court-terme ont capitulé et fermé leurs positions, les investisseurs à long-terme ont retrouvé l’espoir d’acheter des Bitcoins à un prix plus faible et en ont profité.

Le cycle d’adoption des crypto-actifs montre un potentiel de croissance important

La dernière méthode de valorisation des crypto-actifs comme le Bitcoin concerne l’adoption de la technologie des crypto-devises m’explique Eliézer. Cette méthode correspond généralement au niveau d’acceptation d’une innovation de la population. Généralement, elle permet de classer le comportement de la population vis-à-vis d’un produit ou d’un service par rapport à des critères démographiques ou psychologiques.

Dans notre cas, on peut se demander: combien de personnes possèdent des crypto-devises. Selon l’Université de Cambridge, il y aurait plus de 100 millions d’utilisateurs de crypto-monnaies dans le monde, ce qui représente 2,5 % de la population totale utilisant Internet , soit 4,6 milliards de personnes.

Ainsi, il est facile de comprendre que les crypto-actifs n’ont pas du tout atteint le grand public et n’en sont qu’au début de leur voyage d’adoption par la masse – ils n’en sont qu’au stade de l’innovation.

Mais l’attrait pour l’industrie des crypto-monnaies est significatif, surtout en provenance de la finance conventionnelle, où quelques leaders ont été à la fois courageux et en avance sur la courbe d’adoption.

Qui a dit quoi ? Avec Eliézer Ndinga – Le mot de la fin

Cela fait maintenant 12 ans depuis la création du Bitcoin et beaucoup de gens pensent que c’est trop tard, alors que ce n’est en fait que le début du cycle de vie de l’adoption. Pour mettre les choses en perspective et les comparer à d’autres avancées technologiques, l’internet comptait environ 100 millions d’utilisateurs en 1997, ce qui équivaut au chiffre actuel de 2021 pour le secteur de la crypto-monnaie.

Le Bitcoin est véritablement un jeton prometteur qui sera de plus en plus utilisé à l’avenir, car c’est un actif numérique totalement décentralisé qui peut être accessible et utilisé n’importe où dans le monde grâce à une simple connexion Internet.

De plus, la crise sanitaire ayant entraîné de nombreuses mesures de distanciation et de confinement pour éviter la transmission du Coronavirus montre à quelle point des solutions monétaires 100 % digitalisées et facilement transférables sont nécessaires et représentent l’avenir.

Sans oublier que l’innovation apportée par la technologie de la blockchain qui permet de profiter d’une solution de stockage des données et des transactions sûre, transparente, open-source et immuable.

Merci à Eliézer Ndinga de nous avoir présenté différentes manières de valoriser le Bitcoin à long-terme.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.